BattleParis est disponible gratuitement sur téléphone android via GooglePlay, ou sur iPhone via l'AppStore.


Lancer l’application, choisir son pseudonyme, mot de passe et email, puis sélectionner son camp parmi les 6 équipes intra-muros et 4 équipes de banlieue (sans quartier mais avec Quartier Général) :

Carte des différents camps de Battle Paris
Le but du jeu est de conquérir un maximum de quartiers de Paris et sa banlieue, pour le compte de son armée, afin d’en agrandir le territoire et de gagner la bataille de Paris à la fin de la saison. Les quartiers se conquièrent en s’y localisant par check-in, à l’aide de l’application mobile. Chaque Check-in rapporte des points à son armée pour le quartier en question, et l’armée y ayant marqué le plus de points en prend le contrôle… du moins provisoirement.
Se localiser pour capturer une zone
Les Check-ins ne sont évidemment pas illimités… Chaque joueur possède une jauge de 4 cœurs. Les cœurs utilisés sont re-credités un par un à heure fixe, toutes les deux heures (à 8h, 10h, midi, etc.), donnant un total de 12 cœurs toutes les 24h. Attention, si votre jauge est pleine au moment où un cœur peut être récupéré, ce cœur supplémentaire est perdu.

Vous pouvez augmenter votre jauge en achetant une 5e réserve de cœur sur le Marché via les Options. Mais bon, c’est seulement si vous aimez les grasses mat’.

4 cœurs par jour pour faire gagner 
				son camp et récupérer des médailles
Plusieurs actions sont possibles lors d’un check-in :
- Faire un check-in simple coûte un cœur,
- Sur un quartier contrôlé par votre armée, poser une mine coûte deux cœurs,
- Sur un quartier contrôlé par une armée adverse, charger coûte deux cœurs.

Toutes ces actions et leurs résultats permettent de marquer plus ou moins de points pour vous et/ou votre équipe.
Les points marqués par un joueur en donnent autant à son camp sur le quartier :
- Check-in simple : 2 point,
- Charge : 5 points.
- Mine, pour le poseur : 2 point à la pose,
- Mine, pour son camp : 4 points à la pose,

D’éventuels bonus cumulatifs s’appliquent :
- Premier check-in de la saison dans un quartier donné : +2 points,
- Check-in sur un « lieu » ou point d’intérêt : +1 point,
- Premier check-in sur un lieu : +1 point,
- Check-in permettant de récupérer un quartier, pour le joueur : +2 points,
- Check-in permettant de récupérer un quartier, pour son camp : +0 point,
- Explosion de mine, pour le poseur : +4 points,
- Explosion de mine, pour son camp : +2 points.

Les comptes créés 7 jours avant la fin de la saison peuvent checker normalement, mais ne marquent en revanche pas de points pour leur équipe pour éviter les abus. Malheureusement, rien de tout cela ne s’applique si votre check-in est réalisé à proximité d’une mine…
Pour défendre son territoire, il est possible de poser des mines dans les quartiers détenus par son camp. Poser une mine coûte 2 cœurs et ne rapporte qu’un point à la pose, mais le premier joueur d’une équipe adverse à checker dans un rayon de 120 mètres ne marquera pas de point et perdra un cœur en plus du coût de son action (soit 2 cœurs pour une explosion par check-in simple, et 3 par charge). L’explosion d’une mine rapporte 4 points au joueur l’ayant posée, et 2 points au total de ceux détenus par son camp sur le quartier.

Un joueur ne peut poser qu’une seule mine à la fois par quartier. Les mines non-explosées disparaissent définitivement lorsque le quartier est capturé par une équipe adverse. On ne peut exploser sur une mine posée par un joueur de son armée.

Et pour corser le tout, le rayon d’action d’une mine posée dans un quartier donné ne s’arrête pas à ses frontières. À bon entendeur…
Paris et sa banlieue sont divisés en un total de 220 quartiers, représentant chacun 0,4% du territoire total du jeu. Les exceptions sont les Quartiers Généraux, un quartier « symbole » par camp, caractérisé par sa couleur plus sombre sur la carte et valant 4 quartiers en cas de capture, soit 1,6% du total. La spécificité des QG est que le coût en cœurs d’une action y est doublé, sauf s’il s’agit du QG de son propre camp, et même si son QG est tombé entre les mains d’un camp adverse.

En début de saison, ces 220 quartiers sont répartis entre les 10 équipes du jeu, soit 22 quartiers chaque.

N’hésitez pas à utiliser le mur de votre camp pour parler tactique avec les autres joueurs de votre équipe. BattleParis organise régulièrement des apéros pour favoriser les discussions stratégiques et autres tentatives d’intimidation inter-camps.
La carte de BattleParis est couverte de points d’intérêts ou « lieux », qu’il est possible de checker lorsqu’un joueur se trouve à proximité et afin de remporter des points bonus. Ces lieux sont également rattachés à des missions qui, une fois accomplies, permettent au joueur de gagner des médailles à arborer fièrement sur son profil.

S’il est possible de déposer une mine à proximité d’un lieu, seuls les check-ins simples y sont acceptés.
Une saison correspond à trois mois de bataille, du 8 juin au 31 août, du 1er septembre au 30 novembre, du 8 décembre au 28/29 février, et du 8 mars au 31 mai. L’armée victorieuse est celle qui occupe le plus de quartiers le dernier jour de la saison à minuit.

Honneurs sont également rendus aux meilleurs joueurs de la saison pour chaque camp, à savoir ceux qui auront marqué le plus de points. Le contrôle des quartiers et les classements sont remis à zéro en début de saison, mais les joueurs conservent leurs médailles d’une saison à l’autre.
Via les Options, n’hésitez pas à aller visiter le Marché pour vous équiper avant de passer à l’attaque. Il vous sera proposé :
- La 5e Réserve de Cœur, permanente, pour des grasses mat’ tranquilles,
- La Grosse Bertha, une mine au rayon de 250m, permettant de laisser un petit mot doux à votre futur victime,
- La Vicieuse, une mine vidant entièrement la jauge de cœurs de l’assaillant malheureux, avec un rayon de 100m, permettant également de laisser un petit mot,
- Le Bouclier, qui vous protège contre une éventuelle mine avant un check-in. Si une mine est présente elle disparaît sans dommage ni apporter de points à son poseur, s'il n'y en a pas le bouclier disparaît quoi qu'il arrive. À vous de voir !
Afin de pallier les déséquilibres liés aux différences d'effectif de chaque camp, un bonus multiplicateur est attribué aux joueurs à chaque checkin, suivant le nombre total de points marqués par son équipe.

Formule : Score de l'équipe ayant marqué le plus de points / score de l'équipe concernée = bonus multiplicateur.

Exemple : Belleville, avec ses nombreux joueurs, est l'équipe ayant marqué le plus de points au total, disons 100 000 points, et a donc un multiplicateur de x1 à chaque checkin. Les Roses qui sont vaillants mais peu nombreux, ont marqués 50 000 points durant la saison, auront donc un multiplicateur de x2 sur chacun de leur checkin, Belleville ayant marqué le double de points.

Une équipe peut avoir un multiplicateur très important (il n'y pas de limite). Dans ce cas deux choses peuvent arriver :
- L'équipe continue de checker peu, conserve son multiplicateur fort mais se fait distancer sur tous les quartiers, rendant une éventuelle remontée très difficile.
- L'équipe en profite et se remet à checker, capture facilement des quartiers… mais voit son bonus fondre rapidement, son solde rejoignant progressivement celui de l'équipe ayant marqué le plus de points.

Le bonus de pondération est recalculé dynamiquement à chaque checkin.
Une saison peut être épuisante, avant le début de la suivante a donc lieu « La Récré ». D’une durée de 7 jours, les joueurs sont mélangés automatiquement dans les camps en nombre égal pour diluer les tensions, et les cœurs sont récupérés toutes les 1/2h pour mieux faire la chasse aux médailles. Les joueurs retrouvent bien sûr leurs camps d’origine au début de la nouvelle saison, sauf dans le cas d’un transfert.
Un joueur peut changer de camp s’il s’est trompé durant les 7 premiers jours de la création de son compte ou de son dernier transfert en envoyant un mail à contact@battle.paris. Il est possible de demander un transfert dans le camp du quartier où il a effectué le plus de checkin la saison passée (hors Récré) sans limite, avec un délai de rétractation de 7 jours à compter du début de saison.

Si le camp demandé n’est pas celui du quartier où il a le plus checké durant la saison, un quota s’applique. Le camp ayant fini premier n’a droit qu’à un transfert entrant, le deuxième camp deux entrants… et ainsi de suite jusqu’au camp ayant fini dernier, qui a le droit à 10 nouveaux arrivants n’ayant pas checké majoritairement sur ses quartiers la saison précédente.

Pour les retour, comprendre les joueurs voulant retourner dans le camp où ils étaient avant la saison venant de se terminer, 5 places supplémentaires sont accordées par camp.