• Place
    Métro Franklin D. Roosevelt [ligne 9]
    Triangle d'Or
    0
    Station ouverte le 27 juillet 1923, sous le nom « Rond-Point des Champs-Élysées », appelée simplement « Rond-Point » pour éviter de confondre avec Champs-Élysées - Clémenceau. Reliée à la station « Marbeuf » de la ligne 1, elle prend son nom actuel le 30 octobre 1946, en hommage au président américain récemment décédé. En fonction de 1933 à 1945, il redressa le pays après la Grande Dépression, avant d’être un des principaux acteurs de la Seconde Guerre mondiale.
  • Place
    Métro Nation [ligne 9]
    Nation
    0
    Quai ouvert le 10 décembre 1933. Pour en savoir plus sur Nation, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Havre - Caumartin [ligne 9]
    Haussmann
    0
    Quai ouvert le 3 juin 1923 sous le nom de « Caumartin », avant d’être reliée à la ligne 3 et de prendre son nom actuel en 1926. Antoine-Louis Lefebvre de Caumartin, qui ouvrit la rue du même nom, fut prévôt des marchands de Paris (= maire) de 1778 à 1784. La rue du Havre, elle, célèbre une des destinations de la gare Saint-Lazare proche.
  • Place
    Métro République [ligne 9]
    Saint-Martin
    0
    Quai ouvert le 10 décembre 1933. La station détenait le record du plus grand nombre de correspondances (cinq), aujourd'hui égalé par Châtelet avec l'arrivée de la ligne 14. Elle est actuellement la 4e du réseau en terme de trafic, avec 261 000 voyageurs par jour. Autrefois appelée place du Château d’Eau, une fontaine y trônant devant le bastion de la Porte du Temple, la place est renommée en 1889, six ans après l’érection du nouveau monument.
  • Place
    Métro Strasbourg - Saint-Denis [ligne 9]
    Faubourg Saint-Denis
    0
    Quai ouvert le 10 décembre 1933. Le boulevard de Strasbourg menait à l’embarcadère du même nom, devenu depuis la Gare de l’Est. Pour en savoir plus sur saint Denis, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Oberkampf [ligne 9]
    Faubourg du Temple
    0
    uai ouvert le 10 décembre 1933. Elle doit son nom, ainsi que la rue adjacente, à Christophe-Philippe Oberkampf (1738-1817), est un industriel allemand naturalisé français en 1770, célèbre pour avoir fondé la manufacture royale de toiles imprimées de Jouy-en-Josas, où était fabriquée la fameuse toile de Jouy. Ce qui correspond assez bien à cet ancien quartier industriel de Paris, devenu très festif.
  • Place
    Métro Trocadéro [ligne 9]
    Passy
    0
    Quai ouvert le 8 novembre 1922. La bataille de Trocadéro qu’elle célèbre représente la prise d’un site fortifié de la baie de Cadix, en Espagne, par les troupes françaises du duc d’Angoulème (comme le festival de BD), le 31 août 1823. Pour plus d’infos sur le palais du même nom, voir le petit topo sur le lieu « Palais de Chaillot », son successeur.
  • Place
    Métro Chaussée d'Antin - Lafayette [ligne 9]
    Haussmann
    0
    Quai ouvert le 3 juin 1923. La chaussée d’Antin doit son nom à la surélévation de la rue, et à Louis Antoine de Pardaillan de Gondrin, duc d’Antin (1665-1736), qui y avait son hôtel particulier. Pour La Fayette voir le topo sur le quartier. C'est ici que le 24 avril 2012 une voiture est tombée dans la bouche de métro sans faire de blessé, le conducteur l'ayant confondue avec celle d'un parking souterrain. Il était même pas bourré, juste un peu idiot.
  • Place
    Métro Richelieu - Drouot [ligne 9]
    Opéra
    0
    Quai ouvert le 15 décembre 1933. Elle rend hommage au cardinal Richelieu qui avait son hôtel non loin, ainsi qu'au comte Antoine Drouot, général et pote de galère de Bonaparte sur l'île d'Elbe. Pour en savoir plus sur le cardinal, vous pouvez toujours lire le topo sur son quartier.
  • Place
    Métro Grands Boulevards [ligne 9]
    Faubourg Montmartre
    0
    Quai ouvert le 10 décembre 1933 sous le nom « Rue Montmartre », avant de prendre son nom actuel le 1er septembre 1998. La rue qui serpente jusqu’à Montmartre existait déjà au 12e siècle, pour les Grands Boulevards le nom est plutôt bien trouvé, vu son emplacement.
  • Place
    Métro Bonne Nouvelle [ligne 9]
    Faubourg Saint-Denis
    0
    Quai ouvert le 10 décembre 1933. La station doit son nom à la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle édifiée vers 1563, rebatie en église par Anne d'Autriche en 1624. Les lettres dansantes sont un hommage au panneau monumental Hollywood des collines de Los Angeles, pour célébrer les nombreux cinémas du quartier.
  • Place
    Métro Porte de Saint Cloud [ligne 9]
    Point du Jour
    0
    Station ouverte le 29 septembre 1923, comme terminus de la ligne. Il dessert le Parc des Princes, l’une des arènes de football les plus célèbre de France et résidence du club de Paris Saint-Germain. Lieu de détente dès le 18e siècle, il tient son nom du chemin des Princes, emprunté par le Dauphin du roi pour se rendre à son château de Meudon. Aménagé par le duc de Morny et Haussmann en 1860, il est fait stade vélodrome en 1897, l’enceinte actuelle datant de 1972.
  • Place
    Métro Exelmans [ligne 9]
    Point du Jour
    0
    Station ouverte le 8 novembre 1922. Elle rend hommage à Rémi Joseph Isidore comte Exelmans (1775-1852), général de Napoléon 1er qui en plus d'avoir un nom à coucher dehors s'évada des geôles britanniques en 1812 et se distingua à Rocquencourt en 1815.
  • Place
    Métro Michel-Ange - Molitor [ligne 9]
    Montmorency
    0
    Quai ouvert le 8 novembre 1922. Michel-Ange était un peintre pas trop naze, Molitor (encore) un maréchal de Napoléon 1er.
  • Place
    Métro Michel-Ange - Auteuil [ligne 9]
    Auteuil
    0
    Quai ouvert le 8 novembre 1922. Michel-Ange était un peintre pas trop naze, pour en savoir plus sur l’ancien village d’Auteuil, voir le top sur le quartier.
  • Place
    Métro Jasmin [ligne 9]
    Montmorency
    0
    Station ouverte le 8 novembre 1922. Pour en savoir plus sur le poète Jasmin, voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Ranelagh [ligne 9]
    Auteuil
    0
    Station ouverte le 8 novembre 1922. Elle rend hommage au lord Ranelagh, pair d’Irlande, amateur de musique, qui fit édifier une rotonde pour les concerts dans le parc de sa propriété de Chelsea en 1750, puis fit de même sur la pelouse de la Muette en 1774. L’endroit était à la mode sous Marie Antoinette puis sous la Restauration, il disparut en 1858 avec l’aménagement du Bois de Boulogne.
  • Place
    Métro La Muette [ligne 9]
    La Muette
    0
    Station ouverte le 8 novembre 1922. Pour en savoir plus sur le château de la Muette, voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Rue de la Pompe [ligne 9]
    Victor Hugo
    0
    Station ouverte le 8 novembre 1922. Cette rue ancienne du village de Passy figurait sur les archives de 1730 comme un chemin longeant les murs du château de la Muette, qui aboutissait à une des portes de l’enclos ceinturant le bois de Boulogne. Nommé « le vieux-chemin », il fut transformé à la fin du XVIIIe siècle en rue et prit le nom de la Pompe qui alimentait le château.
  • Place
    Métro Iéna [ligne 9]
    Chaillot
    0
    Station ouverte le 27 mai 1923. Près de cette ville allemande où coule la Saale, l’armée française de Napoléon 1er metta une rouste aux Prussiens commandés par le prince de Hohenlohe en 1806, lors de la bataille d'Iéna.
  • Place
    Métro Alma - Marceau [ligne 9]
    Chaillot
    0
    Station ouverte le 27 mai 1923. La bataille victorieuse de l’Alma par Napoléon III en Crimée, en 1854, tient son nom du fleuve éponyme près de Sébastopol. Les zouaves africains jouèrent un rôle crucial dans cette victoire, honorés par une statue sur le pont. Le général François Séverin Marceau-Desgravier lui, matta la rébellion vendéenne des Chouans lors de la Révolution Française. La princesse Lady Diana trouva la mort dans le tunnel sous le pont le 31 août 1997, dans un accident de voiture.
  • Place
    Métro Saint-Philippe du Roule [ligne 9]
    Faubourg Saint-Honoré
    0
    Station ouverte le 27 mai 1923. Pour en savoir plus sur le village du Roule, voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Miromesnil [ligne 9]
    Élysée
    0
    Station ouverte le 27 mai 1923. Le magistrat Armand Thomas Hue de Miromesnil (1723-1796), garde des Sceaux de 1774 à 1787, était un mec cool : il fit abolir la « question préparatoire ». Comprendre les tortures infligées aux inculpés.
  • Place
    Métro Saint-Augustin [ligne 9]
    Petite-Pologne
    0
    Station ouverte le 27 mai 1923. L’église Saint-Augustin, d’inspiration byzantine, fut construite par Baltard (le même que les Halles) en 1868. Saint Augustin (354-430), lui-même fils de sainte Monique, vécu en Algérie et était le disciple de saint Ambroise, qui a également son métro sur cette même ligne 9, dans le 11e. Devenu évèque, Augustin chercha à concilier connaissance et foi. Son influence sur la théologie occidentale fut capitale.
  • Place
    Métro Saint-Ambroise [ligne 9]
    Popincourt
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933. Elle doit son nom à Ambroise (340-394), né à Trèves en Allemagne, et dont le père était préfet de la Gaule. Il est considéré comme un des quatre pères de l’Église d’Occident, avec son disciple saint Augustin, qui a également son métro sur la ligne 9.
  • Place
    Métro Voltaire [ligne 9]
    Folie-Regnault
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933. François-Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778), considéré comme un des précurseurs de la Révolution Française avec son vieil ennemi Jean-Jacques Rousseau, est l’une des principales figure de la France des Lumières. Philosophe et écrivain brillant (ah ah), fervent défenseur de la laïcité, il traversa l’Europe en exil à partir de 1749, avant de rentrer à Paris en 1778, célébré, pour y mourir. Il est un des premier à entrer au Panthéon.
  • Place
    Métro Charonne [ligne 9]
    Folie-Regnault
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933. Il s’agit en fait de l’ancienne porte menant au village de Charonne, ce dernier étant plus haut, derrière le cimetière du Père Lachaise. Lors de la guerre d'Algérie une manifestation est organisée sur le boulevard le 8 février 1962, le préfet Maurice Papon donne l'ordre au forces de police de charger. En tout neuf personnes mourront sous les coups, et d'étouffement en essayant de se réfugier dans la bouche de métro.
  • Place
    Métro Rue des Boulets [ligne 9]
    Faubourg Saint-Antoine
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933, sous le nom « Rue des Boulets - Rue de Montreuil ». Elle prend son nom actuel le 1er septembre 1998, afin d'éviter la confusion entre la rue de Montreuil (Paris) et la commune de Montreuil (Seine-Saint-Denis), desservies toutes les deux par la ligne. La rue des Boulets, déjà connue en 1672, est une des sections du chemin de Saint-Denis à Saint-Maur.
  • Place
    Métro Buzenval [ligne 9]
    Fontarabie
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933. Elle doit son nom au château de Buzenval, rattaché à Rueil-Malmaison près de Saint-Cloud. C'est là qu'eut lieu le combat du siège de Paris appelé bataille de Buzenval le 19 janvier 1871. Au cours de cette bataille périrent le peintre Henri Régnault, l'explorateur Gustave Lambert et le colonel de Rochebrune. « Monde de merde », comme dirait George.
  • Place
    Métro Maraîchers [ligne 9]
    Avron
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933. Les collines de Belleville et de Montreuil étaient jusqu’au 19e siècle cultivées par de nombreux maraîchers, dont la production la plus célèbre était la pêche de Montreuil.
  • Place
    Métro Porte de Montreuil [ligne 9]
    Charonne
    0
    Station ouverte le 10 décembre 1933, en tant que terminus de la ligne. Elle possède la plus grande voûte du métro de Paris.
  • Place
    Métro Pont de Sèvres [ligne 9]
    Billancourt
    0
    Station ouverte le 3 février 1934, comme terminus de la ligne. Elle fait parti avec Billancourt et Marcel Sembat des 3 premières stations extra-muros du métro parisien. Le premier pont de Sèvres est fait construire en bois par Louis XIV en 1684, pour faciliter le déplacement de Paris à Versailles. Napoléon 1er le fait rebâtir en pierre en 1808. L’actuel et ses poutres en acier date de 1963.
  • Place
    Métro Billancourt [ligne 9]
    Billancourt
    0
    Station ouverte le 3 février 1934. Elle fait parti avec Pont de Sèvres et Marcel Sembat des 3 premières stations extra-muros du métro parisien. Pour en savoir plus sur le village de Billancourt, voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Marcel Sembat [ligne 9]
    Billancourt
    0
    Station ouverte le 3 février 1934. Elle fait parti avec Pont de Sèvres et Billancourt des 3 premières stations extra-muros du métro parisien. Le journaliste Marcel Sembat (1862-1922) fut député socialiste du 18e arrondissement de Paris, de 1893 à sa mort. Il fut également responsable du quotidien « La Petite République », dans lequel Jean Jaurès défendit Dreyfus, ainsi que ministre des Travaux Publiques de 1914 à 1916.
  • Place
    Métro Robespierre [ligne 9]
    Montreuil
    0
    Station ouverte le 14 octobre 1937. L’avocat Maximilien de Robespierre (1758-1794), dit « L’Incorruptibe » (c’était avant les Inrocks), fut une des grandes figures de la Révolution. À la tête du parti des Montagnards, il provoqua la chute des Girondins en 1793. Entré au comité de salut publique, c’est lui qui instaura la Terreur. Une coalition de Montagnards et de modérés le renversa et provoqua son exécution.
  • Place
    Métro Croix de Chavaux [ligne 9]
    Montreuil
    0
    Station ouverte le 14 octobre 1937. Il existait probablement depuis longtemps un croix sur ce carrefour, servant de relais aux diligences et coursiers. Chavaux étant une déformation de chevaux, pas la peine de vous faire un dessin. Les ateliers de Georges Méliès (1861-1938), pionnier fantasque du cinéma et père des effets spéciaux, se situent tout près, au 3 rue François Debergue.
  • Place
    Métro Mairie de Montreuil [ligne 9]
    Montreuil
    0
    Station ouverte le 14 octobre 1937. Pour en savoir plus sur la ville de Montreuil, voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Saint-Martin [fantôme]
    Faubourg Saint-Martin
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Saint-Martin. Ouverte le 5 mai 1931 sur la ligne 8, elle est fermée comme Arsenal et Croix-Rouge en 1939, les employés de la CMP, l’ancêtre de la RATP, étant envoyés au front. Trop proche de celle de Strasbourg - Saint-Denis (seulement 100m), elle n’est pas réouverte, même si ses faïences sont les plus belles du réseau, saint Martin étant le saint patron des faïenciers. Depuis elle sert tout de même à l’Armée du Salut, ce qui est cool.