• Place
    Métro Père Lachaise [ligne 3]
    Saint-Maur
    0
    Quai ouvert le 19 octobre 1904. Pour en savoir plus sur le Père Lachaise voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Villiers [ligne 3]
    Monceau
    0
    Quai ouvert le 19 octobre 1904. Le nom Villiers est une déformation de « Villare », ancien hameau du XVIIe siècle, situé sur l'emplacement de l'actuelle rue de Courcelles.
  • Place
    Métro Porte de Champerret [ligne 3]
    Champerret
    0
    Station ouverte le 15 février 1911. Pour en savoir plus sur Champerret, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Pereire [ligne 3]
    Pereire
    0
    Station ouverte le 23 mai 1910. Pour en savoir plus sur les frères Pereire, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Wagram [ligne 3]
    Pereire
    0
    Station ouverte le 23 mai 1910. Elle célèbre une bataille décisive de Napoléon 1er le 6 juillet 1809 au village de Deutsch-Wagram, dans la banlieue nord de Vienne. Victoire néanmoins lourde en perte, elle voit MacDonald promut Maréchal, qui a désormais son boulevard au nord de Paris.
  • Place
    Métro Malesherbes [ligne 3]
    Monceau
    0
    Station ouverte le 23 mai 1910. Elle rend hommage à Chrétien-Guillaume de Lamoignon de Malesherbes (oui, tout ça c’est son nom), botaniste et homme d’État français du 18e siècle. Responsable de la censure royale de Louis XV, il protège Diderot et son Encyclopédie en 1750. Il défendra Louis XVI, qui pourtant ne l’aimait guère, lors de son procès durant la Terreur de 1793. Ce qui l'amènera à la guillotine, c’est malin.
  • Place
    Métro Europe [ligne 3]
    Europe
    0
    Station ouverte le 23 mai 1910. Pour en savoir plus sur Europe voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Saint-Lazare [ligne 3]
    Europe
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Elle est la 2e du réseau derrière la station Gare du Nord, avec 100 millions de voyageurs par an. Avant s'y trouvait les Jardins de Tivoli, l'ancêtre des parcs d'attraction. Son nom provient de la rue menant à l'ancienne léproserie de Saint-Lazare, sur laquelle sont justement située la Gare du Nord et l'église Saint-Vincent-de-Paul. Comme quoi tout se rejoint.
  • Place
    Métro Havre - Caumartin [ligne 3]
    Opéra
    0
    Station ouverte le 3 novembre 1904 sous le nom de « Caumartin », avant de prendre son nom actuel et d’être relié à la ligne 9 en 1926. Antoine-Louis Lefebvre de Caumartin, qui ouvrit la rue du même nom, fut prévôt des marchands de Paris (= maire) de 1778 à 1784. La rue du Havre, elle, célèbre une des destinations de la gare Saint-Lazare proche.
  • Place
    Métro Opéra [ligne 3]
    Opéra
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Un puits de 20 mètres traversant la nappe phréatique fut construit au milieu de la place pour accueillir le croisement des lignes 3, 7 et 8 avant même l’ouverture de ces deux dernières, histoire d’éviter de lourds travaux ultérieurs. Pour en savoir plus sur Opéra, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Quatre-Septembre [ligne 3]
    Richelieu
    0
    Station ouverte le 3 novembre 1904 (et non le 4 septembre). Elle nommée en mémoire du 4 septembre 1870, date à laquelle Léon Gambetta proclama la Troisième République au palais des Tuileries.
  • Place
    Métro Bourse [ligne 3]
    Richelieu
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Le palais Brongniart, bourse historique de Paris, est inauguré le 4 novembre 1826, sous la Restauration. La Bourse de Paris fait désormais partie du groupe NYSE Euronext. Le siège de la nouvelle entité est situé à New-York, Paris conservant un statut de siège international. Comme le dit le dicton populaire, « en bourse il faut acheter la rumeur et vendre la nouvelle” ». Ça tombe bien, l’AFP, Reuters, L’Obs, la Tribune et les Échos se trouvent aussi tous sur la place.
  • Place
    Métro Sentier [ligne 3]
    Sentier
    0
    Station ouverte le 14 novembre 1904. Pour en savoir plus sur le Sentier, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Réaumur - Sébastopol [ligne 3]
    Sentier
    0
    Station ouverte ouverte le 19 novembre 1904 sous le nom de « Rue Saint-Denis », avant de prendre son nom actuel le 15 octobre 1907. René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757) était un chimiste français, inventeur du thermomètre à alcool. Sébastopol est une ville d’Ukraine conquise en 1855 par les français (aidés cette fois des anglais) lors de la Guerre de Crimée. En perçant le boulevard de Gare de l’Est à l’île de la Cité en 1858, Hausmann en fait l’axe nord-sud principal de Paris.
  • Place
    Métro Arts & Métiers [ligne 3]
    Saint-Martin
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Dès le 6e siècle, ça vénérait sec dans la basilique funéraire mérovingienne, devenu le Prieuré Saint-Martin-des-Champs au 12e (d’où la porte/boulevard/rue Saint-Martin). Depuis 1794, ce sont les étudiants du Conservatoire national des arts & métiers qui s’y frottent la tête. « The times, they are a-changing », comme dirait l’autre.
  • Place
    Métro Temple [ligne 3]
    Temple
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Pour en savoir plus sur le Temple, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro République [ligne 3]
    Faubourg du Temple
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Elle détenait le record du plus grand nombre de correspondances (cinq), aujourd'hui égalé par Châtelet avec l'arrivée de la ligne 14. Elle est actuellement la 4e du réseau en terme de trafic, avec 261 000 voyageurs par jour. Autrefois appelée place du Château d’Eau, une fontaine y trônant devant le bastion de la Porte du Temple, la place est renommée en 1889, six ans après l’érection du nouveau monument.
  • Place
    Métro Parmentier [ligne 3]
    Faubourg du Temple
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Antoine Augustin Parmentier était un pharmacien et agronome militaire français du 18e siècle. Connu pour ses travaux sur la pomme de terre, très peu consommée avant ça, il a surtout beaucoup œuvré pour l’amélioration globale de l’alimentation de ses contemporains. De la conservation de la viande par le froid à la mise en conserve après ébullition, en passant par la consommation de maïs et de betterave, les supermarchés lui doivent beaucoup.
  • Place
    Métro Rue Saint-Maur [ligne 3]
    Saint-Maur
    0
    Station ouverte le 19 octobre 1904. Pour en savoir plus sur Saint-Maur voir le petit topo sur le quartier, le « Rue » ayant été rajouté pour éviter la confusion avec la gare de Saint-Maur-des-Fossés, ville vers laquelle menait cette rue parisienne.
  • Place
    Métro Gambetta [ligne 3]
    Père Lachaise
    0
    Quai ouvert le 27 mars 1971 lors de la création de la branche Gambetta-Gallieni, remplaçant le précédent terminus allant à Porte des Lilas (désormais ligne 3bis). La station Martin Nadaud qui constitue la partie ouest du quai fut supprimée à cette occasion. Léon Gambetta fut Président du Conseil de 1881 à 1882 et une figure intense et incontournable de la IIIe République.
  • Place
    Métro Porte de Bagnolet [ligne 3]
    Saint-Fargeau
    0
    Station ouverte le 2 avril 1971. Située en bordure de l’ancienne commune de Charonne sur l’ancienne carrière de gypse du père Roussel, comblée par les gravas issus des travaux Haussmanniens, se trouve désormais « La Campagne à Paris ». Datant du début du XXe siècle, une coopérative menée par le pasteur Sully Lombard y construit une centaine de pavillons destinés à des familles de faible revenus. Ça a pas mal changé depuis.
  • Place
    Métro Gallieni [ligne 3]
    Bagnolet
    0
    Station ouverte le 2 avril 1971 comme terminus lors de la création de la branche Gambetta-Gallieni, remplaçant le précédent terminus allant à Porte des Lilas (désormais ligne 3bis). Située sur un des principaux nœud d’accès de Paris, elle rend hommage à Joseph Simon Gallieni, un officier militaire ayant considérablement consolidé les colonies françaises, élevé au rang Maréchal de France à titre posthume pour son rôle lors de la première guerre mondiale.
  • Place
    Métro Louise Michel [ligne 3]
    Levallois-Perret
    0
    Station ouverte le 24 septembre 1937 sous le nom « Vallier », une montagne des Pyrénées, avant de prendre son nom actuel en 1946. Clémence-Louise Michel naît en 1830 à Vaucourt. En 1852, devenue institutrice, elle ouvre une première école libre, avant de s'installer à Montmartre, rencontre Victor Hugo, Clémenceau, et participe au journal révolutionnaire « Le Cri du Peuple ». En première ligne lors de la Commune en 1871, exilée en Nouvelle-Calédonie, elle devient une grande figure anarchiste et féministe.
  • Place
    Métro Anatole France [ligne 3]
    Levallois-Perret
    0
    Station ouverte le 24 septembre 1937. Elle doit son nom à Jacques Anatole François Thibault (1844-1924), écrivain français, académicien et prix Nobel de littérature en 1921.
  • Place
    Métro Pont de Levallois - Bécon [ligne 3]
    Levallois-Perret
    0
    Station ouverte le 24 septembre 1937 comme terminus de la ligne 3, suite au prolongement depuis Porte de Champerret. Elle doit son nom à la commune adjacente, qui avait pris le nom d'un promoteur immobilier, Nicolas Eugène Levallois.
  • Place
    Métro Martin Nadaud [fantôme]
    Amandiers
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Martin Nadaud. Ouverte en 1905 comme le reste de la ligne 3, sa proximité avec les nouveaux quais de la station Gambetta, à l'occasion du prolongement de la ligne à Porte de Bagnolet, entraina sa fermeture le 23 août 1969. Ses quais, toujours visibles, sont situés dans le prolongement de la nouvelle station. La place qu'elle dessert rend hommage à Martin Nadaud, maçon de la Creuse et député socialiste, à qui on doit l'expression « quand le bâtiment va tout va ».