• Place
    Métro Châtelet [ligne 11]
    Les Halles
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. Le châtelet, soit « petit château », est construit par Charles le Gros en 877 pour protéger Paris des invasions vikings, et remplacé au Moyen ge par le Grand-Châtelet. Prison sinistre et sale, les prisonniers y étaient « morgués » (= dévisagés) par leurs geôliers avant d’être renvoyés dans leur cellule, renommée « morgue ». Napoléon le fait détruire en 1808, et aujourd’'hui on a une jolie place avec deux théâtres. On ne perd pas au change, qui a justement son pont en face.
  • Place
    Métro Hôtel de Ville [ligne 11]
    Beaubourg
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. Ancienne « Maison aux Piliers », Etienne Marcel en fait le siège de la mairie en 1357. Remplacé par un véritable palais dès 1533, ce dernier brûle lors de la Commune de Paris le 24 mai 1871 avec l’État Civil, pour être reconstruit à l’identique.
  • Place
    Métro Belleville [ligne 11]
    Hôpital Saint-Louis
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. La ligne 11 est créée pour remplacer le téléphérique de Belleville, en service 1891 à 1924 de République à Saint-Jean-Baptise de Belleville (Jourdain). Pour en savoir plus sur le Bas-Belleville, voir le petit topo sur le quartier.
  • Place
    Métro Arts & Métiers [ligne 11]
    Saint-Martin
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. La décoration du quai est dû au dessinateur belge François Schuitten, auteur de la série des Cités Obscures. Dès le 6e siècle, ça vénérait sec dans la basilique funéraire mérovingienne, devenu le Prieuré Saint-Martin-des-Champs au 12e (d’où la porte/boulevard/rue Saint-Martin). Depuis 1794, ce sont les étudiants du Conservatoire national des arts & métiers qui s’y frottent la tête. « The times, they are a-changing », comme dirait l’autre.
  • Place
    Métro République [ligne 11]
    Faubourg Saint-Martin
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. Elle détenait le record du plus grand nombre de correspondances (cinq), aujourd'hui égalé par Châtelet avec l'arrivée de la ligne 14. Elle est actuellement la 4e du réseau en terme de trafic, avec 261 000 voyageurs par jour. Autrefois appelée place du Château d’Eau, une fontaine y trônant devant le bastion de la Porte du Temple, la place est renommée en 1889, six ans après l’érection du nouveau monument.
  • Place
    Métro Porte des Lilas [ligne 11]
    Amérique
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. J'suis le poinçonneur des lilas, Pour Invalides changer à l'Opéra, Je vis au coeur de la planèèète, J'ai dans la têêête un carnaval de confettis, J'en amène jusque dans mon lit. Et sous mon ciel de faïeeence, Je ne vois briller que les correspondances.
  • Place
    Métro Place des Fêtes [ligne 11]
    Vieux Belleville
    0
    Quai ouvert le 28 avril 1935. La commune de Belleville organisait ses fêtes sur la place devant l’ancienne église (à Jourdain), Devenue trop petite on créa en 1836 cette nouvelle place des Fêtes près de la rue des Fêtes qui existait déjà en 1730. Vers les années 1830 on pouvait y apercevoir des mondains déguisés en Pierrots et des femmes du monde en Colombines qui dansaient avec la population de la place des Fêtes.
  • Place
    Métro Rambuteau [ligne 11]
    Beaubourg
    0
    Station ouverte le 28 avril 1935. Elle rend hommage à l'ancien préfet de la Seine Claude-Philibert Barthelot, comte de Rambuteau, qui ordonna le percement de la rue du même nom. Elle a absorbé la rue des Ménétriers, la rue de la Chanverrerie, celle que Victor Hugo préfère nommer « rue de la Chanvrerie » dans Les Misérables, haut lieu de « L'idylle rue Plumet et l'épopée rue Saint-Denis », et la rue Traînée.
  • Place
    Métro Goncourt [ligne 11]
    Hôpital Saint-Louis
    0
    Station ouverte le 28 avril 1935. Elle rend hommage à l'écrivain Edmond Huot de Goncourt (1822-1896) qui créa l'Académie Goncourt par testament, décernant depuis 1903 le prix du même nom.
  • Place
    Métro Pyrénées [ligne 11]
    Bas Belleville
    0
    Station ouverte le 28 avril 1935. Elle est nommée d'après la frontière naturelle entre l’Espagne et la France, qui a donné son nom au traité de paix de 1659 entre les deux pays précités, ainsi qu’à la plus longue rue du vingtième arrondissement.
  • Place
    Métro Jourdain [ligne 11]
    Vieux Belleville
    0
    Station ouverte le 28 avril 1935. Elle doit son nom à l'église Saint-Jean-Baptiste de Belleville, le saint en question ayant baptisé Jésus dans les eaux du Jourdain. En face se trouvait l'îlot d'Amour, une ginguette qui servit de mairie à la ville de Belleville avant son annexion par Paris en 1860.
  • Place
    Métro Télégraphe [ligne 11]
    Saint-Fargeau
    0
    Station ouverte le 28 avril 1935. La rue du Télégraphe est l’ancien chemin de ronde du parc du château de Ménilmontant, son nom provient de l’invention de Claude Chappe (1763-1805), physicien français, qui y installa son appareil qu’il appela tachygraphe, au point le plus haut de Paris, à 128 mètres.
  • Place
    Métro Mairie des Lilas [ligne 11]
    Les Lilas
    0
    Station ouverte le 17 février 1937, comme terminus de la ligne. Pour en savoir plus sur la commune des Lilas, voir le petit topo sur le quartier.