• Place
    Métro Haxo [fantôme]
    Amérique
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Haxo. Construite en 1921 mais jamais ouverte, elle devait servir de point de jonction entre les lignes 3 et 7 de Pré Saint-Gervais à Porte des Lilas. Ironie de l’histoire, la fusion des deux branches désormais « bis » pour former une seule ligne est à l’étude. Elle tient son nom de la rue mitoyenne où furent fusillés 50 prisonniers de la prison de la Roquette, ainsi qu’un spectateur malheureux ayant pris leur défense, le 26 mai 1871 durant la Commune.
  • Place
    Métro Champ de Mars [fantôme]
    Champ de Mars
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Champ de Mars. Ouverte le 13 juillet 1913 sur la ligne 8, elle est condamnée le 2 septembre 1939, lorsque les employés de la CMP, l’ancêtre de la RATP, sont envoyé au front pour la Seconde Guerre mondiale. Ses anciens accès, visibles au sol, servent maintenant de ventilations. Elle prend le nom du quartier adjacent, voir le topo sur ce dernier.
  • Place
    Métro Saint-Martin [fantôme]
    Faubourg Saint-Martin
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Saint-Martin. Ouverte le 5 mai 1931 sur la ligne 8, elle est fermée comme Arsenal et Croix-Rouge en 1939, les employés de la CMP, l’ancêtre de la RATP, étant envoyés au front. Trop proche de celle de Strasbourg - Saint-Denis (seulement 100m), elle n’est pas réouverte, même si ses faïences sont les plus belles du réseau, saint Martin étant le saint patron des faïenciers. Depuis elle sert tout de même à l’Armée du Salut, ce qui est cool.
  • Place
    Métro Arsenal [fantôme]
    Saint-Paul
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Arsenal. Ouverte le 17 décembre 1906, lors du prolongement de la ligne 5 d’Austerlitz à Jacques Bonsergent (à l’époque « Lancry »), elle est condamnée en septembre 1939, lorsque les employés de la CMP, ancêtre de la RATP, sont envoyés au front pour la Seconde Guerre mondiale. Depuis elle n’a pas réouverte, mais sert à la formation des agents. Le quartier adjacent sert de dépôt de munition à partir du 14e, puis d’arsenal royal de 1531 à la Révolution. À peu près.
  • Place
    Métro Croix-Rouge [fantôme]
    Bon Marché
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Croix-Rouge. Ouverte le 30 septembre 1923 comme premier terminus de la ligne 10, elle prend l’ancien nom de la place Michel-Debré depuis le XVe siècle, qui n’a donc rien à voir avec l’organisation humanitaire du même nom, créée elle en 1863. Tout comme Arsenal, elle est fermée en 1939, les employés de l’ancêtre de la RATP étant envoyés au front. Elle a depuis été transformée en plage, puis habillée de rose en 2008, pour l’expo « L’Enfer d’Eros » à la BnF.
  • Place
    Métro Porte Molitor [fantôme]
    Point du Jour
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Porte Molitor. Construite probablement vers 1925, en même temps que les ateliers d’Auteuil proches, elle devait servir à la desserte du Parc des Princes et de Roland-Garros les soirs de matchs. Les accès ne furent jamais contruits, et les quais servent juste au garage des trains.
  • Place
    Métro Porte des Lilas - Cinéma [fantôme]
    Saint-Fargeau
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Porte des Lilas - Cinéma. Son quai fut créé en 1921 pour faire la jonction avec la ligne 7, une navette reliant furtivement les deux lignes jusqu'en 1939. Cette dernière servie ensuite de voie test au pilotage automatique et aux premiers essais mondiaux de métro pneumatique en 1952. Malgré sa fermeture, le quai est un des plus vu au monde, servant aujourd'hui à de nombreux tournages de publicités et de films, comme Amélie Poulain, Paris Je t'Aime, Les Rois Mages?
  • Place
    Métro Martin Nadaud [fantôme]
    Amandiers
    0
    Sous vos pieds se trouve la station fantôme Martin Nadaud. Ouverte en 1905 comme le reste de la ligne 3, sa proximité avec les nouveaux quais de la station Gambetta, à l'occasion du prolongement de la ligne à Porte de Bagnolet, entraina sa fermeture le 23 août 1969. Ses quais, toujours visibles, sont situés dans le prolongement de la nouvelle station. La place qu'elle dessert rend hommage à Martin Nadaud, maçon de la Creuse et député socialiste, à qui on doit l'expression « quand le bâtiment va tout va ».
  • Place
    Métro Gare du Nord USFRT [fantôme]
    Clos Saint-Lazare
    0
    Sous vos pieds se trouve l'ancien terminus de la ligne 5. Ouvert en 1907 à l'occasion de la fusion entre la ligne 5 et l'ancienne ligne 2 Sud (actuelle ligne 6), la ligne 5 devient alors la plus longue ligne du réseau. Suite au prolongement de la ligne à Porte de Pantin en 1942, la partie sud, trop longue, est rendue à la ligne 6. L'ancienne boucle terminus de Gare du Nord est détruite par le RER B en 1981, et la station sert désormais « d'Unité Spécialisée en Formation et Réglementation du Transport ».