• Place
    Tramway Rosa Parks [T3b]
    Les Entrepôts
    0
    Rosa Parks est LA femme qui s'est levée contre la ségrégation raciale aux USA. En restant assise. Fin 1955, cette afro-américaine a refusé de céder sa place à un blanc dans un bus en Alabama. Sweet Home Alabama oblige, son action lui a valu une amende qu'elle a refusé de payer. Le jeune Martin Luther King a alors lancé une campagne pour dénoncer les règles ségrégationnistes en vigueur dans les transports, qui ont fini par être déclarées inconstitutionnelles. Elles sont fortes ces Rosa quand même !
  • Place
    Le Panthéon
    Mont Sainte-Geneviève
    0
    En 451 la jeune sainte Geneviève, juchée sur son mont, harangua la foule et repoussa le terrible Attila. Louis XV décide 1300 ans plus tard d’y ériger une grandiose église. Transformé en temple républicain en 1791, non sans quelques soubresauts, le Panthéon est depuis la case des héros de la Nation : « Aux grands Hommes, la Patrie reconnaissante. » En 2011, Aimé Césaire y reçoit un hommage national. Félix Éboué, Alexandre Dumas et Victor Schœlcher y ont leur carré V.I.P. !
  • Place
    Place Joséphine Baker
    Parnasse
    0
    Située dans le quartier Montparnasse, haut lieu du Jazz et de la Biguine dans l’entre-deux-guerres, la place est dédiée à l’Américaine préférée des Français. Née en 1906 à Saint-Louis, dans le Missouri pas sur l’île, c’est à l’âge de 19 ans qu’elle débarque dans la capitale. Chanteuse, danseuse et résistante, Joséphine Baker (1906-1975) est avant tout une amoureuse de la ville-Lumière. « J’aiiiiii deuuuuux amouuuurs : mon pays et Pariiiiiiis ! »
  • Place
    Présence Africaine
    Mont Sainte-Geneviève
    0
    Une maison d’édition, une revue et une librairie dédiée à la condition noire. Fondée en 1947 par Alioune Diop, sénateur et intellectuel à l’initiative du Premier Congrès des artistes et intellectuels noirs. Passage obligé pour les grandes figures parisiennes de l’après-guerre, Présence Africaine se trouve toujours au 25 bis rue des Écoles. De nos jours Camus, Sartre et Gide la likeraient sur Facebook.
  • Place
    Passerelle Léopold-Sédar-Senghor
    Louvre
    0
    Le pont de Solférino, inauguré en 1861 par Napoléon III, suite à la bataille éponyme, est reconstruit à plusieurs reprises. La dernière version, datant de 1999, est renommée en 2006, en hommage au centenaire de la naissance de Léopold Sédar Senghor. Homme d’État, député et ministre français, puis 1er président du Sénégal et poète co-créateur de la négritude aux côté de Césaire et Damas, il écrira : « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. » N*** please!
  • Place
    Marché Dejean
    Goutte d'Or
    0
    En plein cœur de Château-Rouge, le marché Dejean, du nom de l’ancien propriétaire du terrain, est, depuis les années 80, LE marché africain de Paname. Ouvert du mardi au dimanche midi, c’est le centre névralgique du Paris africain, entre la rue Myrah et le boulevard Barbès. Le quartier tout entier regorge de petits commerces. Vous trouverez toute sorte de fruits exotiques, poissons, produits cosmétiques, tissus en vrac, disques mais aussi de véritables sacs à main Guccee !
  • Place
    Place du général Catroux
    Monceau
    0
    Ouverte en 1862 au milieu de la plaine de Monceau, la place Malsherbes fut très vite surnommée « place des Trois Dumas », du nom des 3 statues entourant la place. Thomas Alexandre Dumas fut un officier de la Révolution française, et le premier général d’origine afro-antillaise de l’armée. Son fils, Alexandre Dumas « père », fut un des plus célèbre écrivain français, auteur entre autre des « 3 Mousquetaires ». Son petit-fils, Alexandre Dumas « fils », était lui aussi célèbre, pour « la Dame aux Camélias ».
  • Place
    Les Folies Bergère
    Faubourg Montmartre
    0
    Le théâtre des Folies Bergère est une salle de music-hall ouverte en 1869. En 1886 son directeur artistique Édouard Marchand y importe le « music-hall », inventé à Londres en 1852. C’est cependant son successeur Paul Derval qui en 1918 va imposer les femmes dénudées et les plumes, propulsant les Folies dans la légende. Il fait revenir la star afro-américaine Josephine Baker en France en 1936, qui prend alors la nationalité française. Sa figure dansante, impériale, orne d’ailleurs toujours la façade du lieu.
  • Place
    Gare de Rosa Parks [RER E]
    Flandre
    0
    Gare ouverte le 13 décembre 2015, sur la ligne Éole du RER. Rosa Parks est LA femme qui s'est levée contre la ségrégation raciale aux USA. En restant assise. Fin 1955, cette afro-américaine a refusé de céder sa place à un blanc dans un bus en Alabama. Sweet Home Alabama oblige, elle reçut une amende qu'elle refusa de payer. Le jeune Martin Luther King lança alors une campagne pour dénoncer les règles ségrégationnistes en vigueur dans les transports, qui finirent par être déclarées inconstitutionnelles.