• Place
    Le Zénith
    La Villette
    0
    Construit en 1983, sous l?impulsion de Jack Lang, pour remplacer le Pavillon de Paris, gigantesque halle de 10 000 places qui a vu passer Pink FLoyd, Bob Marley ou encore Queen. Le Zénith, qui devait ne durer que 3 ans, et bien que plus modeste (6 300 places, plus grande salle parisienne), a au contraire essaimé dans toute la France. Inauguré par Renaud en 1984, la quasi-totalité des plus grands groupes s?y sont produit dès lors. Il devrait accueillir les épreuves d'haltérophilie des JO 2024.
  • Place
    Palais Omnisports de Paris-Bercy
    Bercy
    0
    Première étape du grand réaménagement du quartier de Bercy durant les années 80, la pyramide d’'herbe du Palais Omnisports de Paris-Bercy est inaugurée le 3 février 1984 par Jacques Chirac, alors maire de Paris. D’'une capacité de 3 500 places assises à 18 000 debout, il accueille des courses de vélo, un Masters de Tennis, des coupes du monde de Jeux vidéo et des concerts gigantesques (entre autres). Il est renommé "AccorHotels Arena" en octobre 2015. Une histoire à dormir debout.
  • Place
    Le Grand Palais
    Triangle d'Or
    0
    Construit pour l'’exposition universelle de 1900 comme pièce maîtresse de « l'axe républicain » (des Invalides au Palais de l’Élysée) en remplacement du vaste mais inconfortable Palais de l’Industrie de 1855, il porte le nom officiel de « Grand Palais des Beaux-Arts ». Sa verrière de 200 mètres de long pour 50 mètres de large et autant de hauteur utilise autant de métal que la Tour Eiffel. Utilisée successivement comme cirque, caserne, salon hippique, il fût entièrement rénové de 1993 à 2007.
  • Place
    La Tour Eiffel
    Champ de Mars
    0
    Contestée par certains à l'origine, la tour Eiffel fut d'abord la vitrine du savoir-faire technique français, à l'occasion de l'exposition universelle de 1889, dont le thème était la Révolution française. Construite par Gustave Eiffel et initialement nommée « tour de 300 mètres », elle mesure en réalité 324 mètres, antennes comprises. Elle est le monument culturel payant le plus visité au monde. « Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin », Apollinaire.
  • Place
    Le Stade de France
    Plaine Saint-Denis
    0
    Construit sur l'emplacement de l'ancienne usine des Gaz de Paris entre 1995 et 1998, il est inauguré par le président Chirac lors du match amical France - Espagne. Siège des équipes nationales de football et de rugby, il est le plus grand stade de France avec 81 338 places et le 6e en Europe. Seul stade à avoir accueilli une coupe du monde de football ET une de rugby, il fut le théâtre des exploits d'un footballeur à la calvitie prononcée qui y enflamma tout un pays au soir du 12 juillet 1998.
  • Place
    Le Parc des Princes
    Point du Jour
    0
    Le Parc des Princes fut utilisé dès le 17e siècle comme un lieu de détente, de chasse et de promenade, prisé par le roi et les princes royaux. Purement naturel jusqu'en 1855, la première enceinte fut inaugurée en 1897, l'enceinte actuelle signée par l'architecte Roger Taillibert datant de 1972. Site olympique pour 1924, le "nid" du Paris Saint-Germain a depuis accueilli 2 Coupes du monde, 2 Euros, 5 finales de Ligue des Champions (dont la première) et 54 arrivées du Tour de France. Ça en fait, des princes.
  • Place
    Stade Yves-du-Manoir
    Colombes
    0
    L'hippodrome de Colombes construit en 1883, est transformé en stade dès 1907, puis devient le site principal des jeux olympiques de 1924. Il prend en 1925 le nom d'Yves Le Pelley Dumanoir, international de rugby français chéri des français et aviateur mort trop vite. Le stade accueillit ensuite la finale de la Coupe du monde de football de 1938, 40 finales de la Coupe de France de football, et de nombreuses finales du championnat de France de rugby à XV. Un grand stade pour un grand homme !
  • Place
    Stade Pierre-de-Coubertin
    Point du Jour
    0
    Ouverte en 1992, cette salle porte le nom du célèbre boxeur Marcel Cerdan, l’'amour écrasé (en avion) de la môme Edith Piaf. Bien qu'elle n'ait aucune prédisposition pour la boxe, la salle accueille l'équipe de basket Paris-Levallois. Mais aussi entre autres manifestations sportives et culturelles : salons et forums, tournages, bureaux de vote? Un mélange des genres tout à fait balkanyesque, en somme ! [par TinkyTam]
  • Place
    Stade Jean-Bouin
    Point du Jour
    0
    Champion olympique de course à pied, Jean Bouin meurt au champ d’honneur en 1914. Construction en 1925 et rénové en 1994, son stade d’une capacité de 20 000 places, accueille en son sein le Stade français, club de rugby à XV du Top 14. On y trouve des courts de tennis, un gymnase et un terrain de hockey sur gazon. C'est entre ses murs que, le 13 juillet 1985, le perchiste Sergueï Bubka passa la barre mythique des 6 mètres. Ce qui inspira probablement R. Kelly pour son fameux « I believe I can fly ».
  • Place
    Vélodrome Jacques Anquetil
    Bois de Vincennes
    0
    Inauguré en 1896, le Vélodrome municipal de Vincennes prend la suite du Vélodrome de l'Est, et prend rapidement le surnom de Cipale (aphérèse de « piste municipale »). Il fut l'un des principaux sites des Jeux olympiques de 1900 et de 1924. De 1968 à 1975, c'est à la Cipale que se fait l'arrivée du Tour de France. Eddy Merckx y gagne ses cinq tours et Jacques Anquetil y fera ses adieux. La Cipale sera d'ailleurs rebaptisée «Vélodrome Jacques Anquetil » en 1987. Le vélodrome fut en rénovation de 2012 à 2015.
  • Place
    Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines
    La Grande Défense
    0
    Inauguré en 2014, le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines est le siège de la fédération nationale de cyclisme, et le centre d'entrainement de l'équipe de France. Imaginé au début du millénaire, il faisait parti de la candidature olympique de Paris pour les jeux de 2012, mais fut maintenu malgré l'échec de celle-ci. Outre l'enceinte de 6 000 spectateurs, le site de 15 hectares inclus la 1e arène BMX d'Europe, un restaurant et des logements. Pourvu que ça roule !
  • Place
    Base de Loisirs de Vaires-sur-Marnes-Torcy
    La Grande Forêt
    0
    Sur cette base UCPA, il y a un magnifique plan d'eau. Aviron, voile, planche à voile sont maîtres en la demeure. Il y a aussi des pistes pour faire du vélo et du roller. Et à l'intérieur, il y a plusieurs terrains pour jouer au badminton. Tu l'auras compris, BP pense à ta forme physique ! Et il y a aussi un poney club pour les tout-petits. Le must ? Faire le combo visite de la cité Meunier avec le siège de Nestlé, et sport à la base de loisirs ! Ha et il devrait accueillir les épreuves d'aviron des JO 2024.
  • Place
    Jardins du Champ de Mars
    Champ de Mars
    0
    Voir le topo sur le quartier.
  • Place
    Esplanade des Invalides
    Gros Caillou
    0
    Les « Prés-Saint-Germain » furent transformés en 1704 en une vaste place carrée par Robert de Cotte. D'abord délimitée par la rue de l'Université et la place des Invalides, elle vut étendue en 1838. Elle voit le 1er anniversaire du 10 août 1792, considéré comme la « 2e Révolution », puis en 1840 le retour des cendres de Napoléon, et en 1900 l'Exposition Universelle avec l'ouverture du pont Alexandre III rejoignant les Champs Élysées. Gare à vous, elle verra les épreuves de Tir à l'arc des JO 2024 !
  • Place
    Cité du Cinéma
    Plaine Saint-Denis
    0
    La centrale électrique de Saint-Denis, construite en 1932 dans le style Art Déco, occupe une surface de 6,5 hectares dans le quartier de Pleyel. Fermée en 1981, Luc Besson y installe sa Cité du Cinéma, inaugurée le 21 septembre 2012, pour accueillir des productions de films, de clips, des expos et une école de cinéma. Elle hébergera notamment dans sa nef le restaurant des athlètes et deviendra le point central du Village Olympique des JO 2024.
  • Place
    Piscine olympique de Saint-Denis [projet]
    Plaine Saint-Denis
    0
    Le site de la piscine olympique des JO 2024, d'abord envisagé au fort d'Aubervilliers, est finalement déplacé en 2016 à Saint-Denis. Le centre nautique s'installera sur un terrain actuellement occupé par Engie, ancien Gaz de France, à proximité immédiate du Stade de France.
  • Place
    Stade Marville
    Saint-Denis Ville
    0
    L'hippodrome de Marville est inauguré en 1921? mais ne verra que des courses de lévriers de 1928 à 1930. Le terrain est réutilisé pour devenir un centre sportif en 1932. Aux normes pour la Ligue 2 de football, il accueille de temps en temps le Red Star, le Paris Football Club, l'UJA Alfortville, une demi-finale de Coupe de la Ligue en 2000 et les matchs européens de l'équipe de football américain du Flash de La Courneuve. Modernisé, sa piscine devrait accueillir les épreuves de water-polo des JO 2024.
  • Place
    Parc des expositions du Bourget
    Le Bourget
    0
    Tu sais lire wikipédia et écrire des trucs drôles ? BattleParis a besoin de toi ! Envoie-nous un mail à contact@battleparis.com et gagne la médaille « Gratte-Papier ». Les règles d'or : 1. 512 caractères maximum, 2. Commencer par la toponymie du lieu, 3. Poursuivre dans l'ordre chronologique, 4. Terminer par une jeu de mot pourri. Parce que les jeux de mots pourris, c?est notre grande passion <3
  • Place
    U Arena [projet]
    Nanterre
    0
    La U Arena, nouveau stade high tech situé à Nanterre-La Défense est inauguré en octobre 2017 avec un concert des Rolling Stones. Elle accueille le club de rugby le Racing 92 comme club résident ainsi que toutes les épreuves de Gymnastique et d’Haltérophilie des Jeux Olympiques 2024. L'avenir nous dira si ce nouveau stade apporte une entière "Satisfaction" sportive et culturelle.
  • Place
    Golf national
    La Grande Défense
    0
    Tu sais lire wikipédia et écrire des trucs drôles ? BattleParis a besoin de toi ! Envoie-nous un mail à contact@battleparis.com et gagne la médaille « Gratte-Papier ». Les règles d'or : 1. 512 caractères maximum, 2. Commencer par la toponymie du lieu, 3. Poursuivre dans l'ordre chronologique, 4. Terminer par une jeu de mot pourri. Parce que les jeux de mots pourris, c?est notre grande passion <3
  • Place
    Colline de la Revanche
    La Grande Défense
    0
    La colline d'Élancourt, ou colline de la Revanche, s'élève à 231 mètres d'altitude. Elle est le point culminant de toute la région Île-de-France. Ancienne carrière depuis 1881, son exploitation cesse après la Seconde Guerre Mondiale et devient une décharge d'ordures ménagères jusqu'en en 1975. Cette colline est artificielle et est constituée de déchets et remblais. Chaque année s'y déroule une épreuve de VTT, c'est donc naturellement qu'elle accueillera cette épreuve pour les JO 2024.
  • Place
    Paris Expo Porte de Versailles
    Parc des Expositions
    0
    Voir le topo sur le quartier.