• Place
    Parc de Bagatelle
    Bois de Boulogne
    0
    Le parc, comme le château, est bâti en 1775 en 64 jours seulement, sur un pari entre Marie-Antoinette et le Comte d'Artois. Cette « Babiole » coûta la modique somme de 3 à 4 millions de l'époque, donna son surnom de Bagatelle. Dessiné en une nuit par l'architecte Belanger dans un style anglo-chinois, il ne fallut pas moins de 900 ouvriers pour le réaliser. Un sacré pari à deux pas de Paris, qui accueilli les épreuves de polo lors des JO 1924 et désormais le festival « We Love Green ».
  • Place
    Stade Yves-du-Manoir
    Colombes
    0
    L'hippodrome de Colombes construit en 1883, est transformé en stade dès 1907, puis devient le site principal des jeux olympiques de 1924. Il prend en 1925 le nom d'Yves Le Pelley Dumanoir, international de rugby français chéri des français et aviateur mort trop vite. Le stade accueillit ensuite la finale de la Coupe du monde de football de 1938, 40 finales de la Coupe de France de football, et de nombreuses finales du championnat de France de rugby à XV. Un grand stade pour un grand homme !
  • Place
    Stade Bauer
    Saint-Ouen
    0
    Le stade de Paris ou Stade Bauer, en référence au docteur et résistant du même nom, fut construit en 1909. Outre des matchs de foot des JO 1924, il accueille depuis cette date les matchs du Red Star, club mythique du football français. Étoile rouge oui, comme une célèbre marque de bière. Ça doit être pour ça que ce stade transpire aussi bien le football, le vrai, celui des tacles, de la mauvaise foi et de la ferveur ultra. « Hourra ! banlieue rouge, hourra ! banlieue rouge. » [par Aristide]
  • Place
    Hippodrome d'Auteuil
    Bois de Boulogne
    0
    Inauguré en 1873, il est considéré comme l'hippodrome de référence pour les courses d'obstacles comme les haies ou les « steeple-chase ». D'où les noms des grands prix qui s'y déroulent : la Grande Course de Haies d'Auteuil et le Grand Steeple-Chase de Paris. Et aussi les JO de 1924. Cette course « c'est pas du gâteau », c'est même un véritable parcours du combattant : doubles barrières, murs de pierres, rivières, talus en terre? Pour les canassons c'est l'enfer !
  • Place
    Hippodrome de Saint-Cloud
    Saint-Cloud
    0
    Inauguré en 1901, il est aussi appelé « hippodrome du Val d'Or ». Construit par Edmond Blanc dans un style « so British », il accueille les épreuves de polo des JO 1924, et est depuis 1986 inscrit aux monuments historiques. Deux célèbres courses de galop y ont lieu : le Grand Prix de Saint Cloud et le Critérium de Saint Cloud. Un projet de construction de logements sociaux menaçait le site de destruction, mais jugeant que cette idée ne valait pas un clou, les élus locaux ont cloué le bec des promoteurs.
  • Place
    Vélodrome Jacques Anquetil
    Bois de Vincennes
    0
    Inauguré en 1896, le Vélodrome municipal de Vincennes prend la suite du Vélodrome de l'Est, et prend rapidement le surnom de Cipale (aphérèse de « piste municipale »). Il fut l'un des principaux sites des Jeux olympiques de 1900 et de 1924. De 1968 à 1975, c'est à la Cipale que se fait l'arrivée du Tour de France. Eddy Merckx y gagne ses cinq tours et Jacques Anquetil y fera ses adieux. La Cipale sera d'ailleurs rebaptisée «Vélodrome Jacques Anquetil » en 1987. Le vélodrome fut en rénovation de 2012 à 2015.
  • Place
    Le Vel d'Hiv' [fantôme]
    Grenelle
    0
    En 1903 un premier « auto-vélodrome d'Hiver » est construit par Gaston Lambert, architecte de la Galerie des Machines de l'Expo Universelle de 1889, à partir des vestiges de cette dernière. Remplacé par le célèbre « Vel d'Hiv » et ses 17 000 places en 1909, il accueille les JO de 1924. Devenu Palais des Sports en 1931, il voit les 16 et 17 juillet 1942 l'un des plus sombre épisode de l'histoire de France, avec la déportation par Vichy de plus de 8 000 juifs vers le camp d'Auschwitz. Il est détruit en 1959.
  • Place
    Cercle de la Voile de Paris
    La Grande Défense
    0
    Créé en 1858 sous le nom du Cercle des Voiliers de la Basse Seine, le Cercle de la Voile de Paris sous sa forme actuelle naît de la fusion de ce dernier avec le Cercle des Yachts de Paris en 1868. À sa fondation, le club était basé sur le bassin d'Argenteuil. Son siège est situé aux Mureaux depuis 1893. Sa base, le plan d'eau de Meulan, sur la Seine a été le site d'épreuves de voile aux JO de 1900 et de 1924. De nombreux artistes ont fréquenté le Cercle : Monet, Manet, les frères Caillebotte, Sisley.
  • Place
    Piscine Georges Vallerey
    Saint-Fargeau
    0
    Construite à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 1924, la piscine des Tourelles fut la piscine du siège de la Fédération française de natation. C'est aussi la première ayant un bassin dédié à la natation synchronisée. La piscine prend en 1959 le nom de Georges Vallerey, croix de guerre pour avoir sauvé des marins en 1943, recordman du 3×100 m trois nages, mort de néphrite à 26 ans. Ses douches et vestiaires sont non mixtes. Vous pouvez alors être nu(e)s, bien que ce soit interdit. Petit(e)s coquin(e)s.
  • Place
    Stade Bergeyre [fantôme]
    Buttes Chaumont
    0
    La butte Bergeyre est une ancienne carrière de gypse, comme le reste des Buttes Chaumont. En 1878 Emile Blin, proche de Clémenceau, y installe son « historiama », remplacé en 1908 par le parc d'attraction des « Folles Buttes ». Le Sporting Club de Vaugirard inaugure en 1918 un stade en hommage à Robert Bergeyre, joueur de rugby mort au début de la Première Guerre mondiale. Il accueillera des matchs de foot des JO en 1924… avant d'être rasé dès 1926, remplacé par un lotissement inauguré par Joséphine Baker.
  • Place
    Stade Pershing
    Bois de Vincennes
    0
    Le stade fut construit par les YMCA des Etats Unis sur un terrain cédé par la France et inauguré en 1919. Son nom est dédié à John J. Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain durant la 1ère Guerre Mondiale. Le stade accueille des rencontres de football et de rugby à XV lors des Jeux de 1924, et les premiers matchs de rugby à XIII de France en 1933. Reconstruit en 1960 en complexe sportif, l'un de ses terrains est dédié au baseball. La boucle est bouclée. “It's fun to stay at the YMCA !”
  • Place
    Stand de tir de Versailles
    La Grande Défense
    0
    Tu sais lire wikipédia et écrire des trucs drôles ? BattleParis a besoin de toi ! Envoie-nous un mail à contact@battleparis.com et gagne la médaille « Gratte-Papier ». Les règles d'or : 1. 512 caractères maximum, 2. Commencer par la toponymie du lieu, 3. Poursuivre dans l'ordre chronologique, 4. Terminer par une jeu de mot pourri. Parce que les jeux de mots pourris, c?est notre grande passion <3