• Place
    Palais Omnisports de Paris-Bercy
    Bercy
    0
    Première étape du grand réaménagement du quartier de Bercy durant les années 80, la pyramide d’'herbe du Palais Omnisports de Paris-Bercy est inaugurée le 3 février 1984 par Jacques Chirac, alors maire de Paris. D’'une capacité de 3 500 places assises à 18 000 debout, il accueille des courses de vélo, un Masters de Tennis, des coupes du monde de Jeux vidéo et des concerts gigantesques (entre autres). Il est renommé "AccorHotels Arena" en octobre 2015. Une histoire à dormir debout.
  • Place
    Le Stade de France
    Plaine Saint-Denis
    0
    Construit sur l'emplacement de l'ancienne usine des Gaz de Paris entre 1995 et 1998, il est inauguré par le président Chirac lors du match amical France - Espagne. Siège des équipes nationales de football et de rugby, il est le plus grand stade de France avec 81 338 places et le 6e en Europe. Seul stade à avoir accueilli une coupe du monde de football ET une de rugby, il fut le théâtre des exploits d'un footballeur à la calvitie prononcée qui y enflamma tout un pays au soir du 12 juillet 1998.
  • Place
    Le Parc des Princes
    Point du Jour
    0
    Le Parc des Princes fut utilisé dès le 17e siècle comme un lieu de détente, de chasse et de promenade, prisé par le roi et les princes royaux. Purement naturel jusqu'en 1855, la première enceinte fut inaugurée en 1897, l'enceinte actuelle signée par l'architecte Roger Taillibert datant de 1972. Site olympique pour 1924, le "nid" du Paris Saint-Germain a depuis accueilli 2 Coupes du monde, 2 Euros, 5 finales de Ligue des Champions (dont la première) et 54 arrivées du Tour de France. Ça en fait, des princes.
  • Place
    Stade Charléty
    Peupliers
    0
    Sébastien Charléty, recteur de l'Académie de Paris, œuvre ardemment pour que le Paris Université Club bénéficie d'un stade digne de ce nom, chose faite en 1939. Célèbre pour les nombreuses manifestations sportives accueillies, il l'est aussi pour le meeting de l'Unef organisé le 27 mai 1968. Contaminé par un virus (!) et progressivement abandonné dans les années 80, il sera détruit puis reconstruit par les architectes Henri et Bruno Gaudin en 1994, avec une capacité de 20 000 places. [par TinkyTam]
  • Place
    Stade Yves-du-Manoir
    Colombes
    0
    L'hippodrome de Colombes construit en 1883, est transformé en stade dès 1907, puis devient le site principal des jeux olympiques de 1924. Il prend en 1925 le nom d'Yves Le Pelley Dumanoir, international de rugby français chéri des français et aviateur mort trop vite. Le stade accueillit ensuite la finale de la Coupe du monde de football de 1938, 40 finales de la Coupe de France de football, et de nombreuses finales du championnat de France de rugby à XV. Un grand stade pour un grand homme !
  • Place
    Palais des sports Marcel Cerdan
    Levallois-Perret
    0
    Ouverte en 1992, cette salle porte le nom du célèbre boxeur Marcel Cerdan, l’amour écrasé (en avion) de la môme Edith Piaf. Bien qu'elle n'ait aucune prédisposition pour la boxe, la salle accueille l'équipe de basket Paris-Levallois. Mais aussi entre autres manifestations sportives et culturelles : salons et forums, tournages, bureaux de vote… Un mélange des genres tout à fait balkanyesque, en somme ! [par TinkyTam]
  • Place
    Stade Pierre-de-Coubertin
    Point du Jour
    0
    Ouverte en 1992, cette salle porte le nom du célèbre boxeur Marcel Cerdan, l’'amour écrasé (en avion) de la môme Edith Piaf. Bien qu'elle n'ait aucune prédisposition pour la boxe, la salle accueille l'équipe de basket Paris-Levallois. Mais aussi entre autres manifestations sportives et culturelles : salons et forums, tournages, bureaux de vote? Un mélange des genres tout à fait balkanyesque, en somme ! [par TinkyTam]
  • Place
    Stade Jean-Bouin
    Point du Jour
    0
    Champion olympique de course à pied, Jean Bouin meurt au champ d’honneur en 1914. Construction en 1925 et rénové en 1994, son stade d’une capacité de 20 000 places, accueille en son sein le Stade français, club de rugby à XV du Top 14. On y trouve des courts de tennis, un gymnase et un terrain de hockey sur gazon. C'est entre ses murs que, le 13 juillet 1985, le perchiste Sergueï Bubka passa la barre mythique des 6 mètres. Ce qui inspira probablement R. Kelly pour son fameux « I believe I can fly ».
  • Place
    Halle Georges Carpentier
    Chinatown
    0
    Georges Carpentier, fils de mineur, est repéré en 1905, à tout juste neuf ans, comme un espoir en boxe française. À 12 ans, il dispute son premier combat officiel, contre le Caporal Legrand. Bien que pesant moitié moins, le petit Georges le savate bien, et devient champion du monde (à 14 ans !). Par la suite il passera à la boxe anglaise, car c'est là où se trouve le grisbi... pas folle la guêpe ! Héros de guerre et businessman, c'est en 1960 que la salle polyvalente de 4 800 places lui est dédiée. [par Mac
  • Place
    Stade de Roland Garros
    Bois de Boulogne
    0
    Le stade, construit en 1928, doit son nom à un certain Émile Lesieur, pote de promo HEC du fameux Roland, lui-même aviateur mort dans un combat aérien en 1918. Celui-ci a également à son actif quelques exploits, comme la première traversée de la Méditerranée en 1913. Le stade comporte pas moins de 24 courts de tennis et un double gymnase, pour une capacité de près de 45 000 spectateurs. Il accueille chaque année la victoire de Rafael Nad... euh non, les Internationaux de France de tennis, bien sûr !
  • Place
    Stade Robert Bobin
    Les Grandes Roses
    0
    Le 5ème plus grand stade d'île de France fût bâti pour les jeux de la francophonie de 94. Il comprend une piste d'athlétisme, un terrain de football et de rugby. Robert Bobin, champion français du triple saut, a été le président de la Fédération Française d'Athlétisme de 87 à 93. Il rédigea aussi les ouvrages "L'athlétisme pour tous" et "Éducation sportive et athlétisme par le jeux". À n'en point douter un adepte de l’adage « bien dans sa tête, bien dans son corps. » ce monsieur. [par Sylki]
  • Place
    Stade Bauer
    Saint-Ouen
    0
    Le stade de Paris ou Stade Bauer, en référence au docteur et résistant du même nom, fut construit en 1909. Outre des matchs de foot des JO 1924, il accueille depuis cette date les matchs du Red Star, club mythique du football français. Étoile rouge oui, comme une célèbre marque de bière. Ça doit être pour ça que ce stade transpire aussi bien le football, le vrai, celui des tacles, de la mauvaise foi et de la ferveur ultra. « Hourra ! banlieue rouge, hourra ! banlieue rouge. » [par Aristide]
  • Place
    Hippodrome d'Enghien-Soissy
    La Grande Plaine
    0
    Inauguré en 1879, cet hippodrome est situé « à cheval » sur les communes de Soisy-sous-Montmorency et Eaubonne. Sa pelouse servie de paturage durant la Seconde guerre mondiale, avant d'accueillir le grand Prix d'Amérique de 1945 à 1947. Après l’hippodrome de Vincennes, c’est l’un des plus importants hippodromes de France. C’est aussi ici qu’aurait été créé le « Tiercé » par André Carrus, directeur du Pari Mutuel Urbain (PMU), aujourd’hui à l’abri du besoin car il a su miser sur le bon cheval !
  • Place
    Hippodrome de Chantilly
    La Grande Plaine
    0
    Inauguré en 1834, cet hippodrome est construit sur les anciennes Grandes Écuries du château, datant de 1719. Réalisé par l'architecte Honoré Daumet, ce dernier supervisa d'ailleurs la reconstruction du château. Il accueille dès 1836 le prix du Jockey-Club, puis le prix de Diane à partir de 1843. Considéré comme l'un des plus beau au monde, il servit de décor à James Bond dans « Dangereusement Vôtre » (1985), où le vilain Max Zorin joué par Christopher Walken fait courir des chevaux sous stéroïdes.
  • Place
    Hippodrome de Vincennes
    Bois de Vincennes
    0
    Inauguré en 1863, l’hippodrome de Vincennes est aussi appelé « hippodrome du plateau de Gravelle ». Il accueille depuis leur création les prestigieuses courses du Grand Prix d'Amérique en 1920, et du Grand Prix de France en 1956. Longue de près de 2 km, sa piste cendrée reflétant 50 nuances de gris en fait le « temple du trot » attelé ou monté. De plus, tout comme le Bois qui l’entoure, cet hippodrome est célèbre pour ses chevauchées nocturnes… Arrêtons-là les blagues « gravelleuses » car trot c’est trop !
  • Place
    Hippodrome d'entrainement de Grosbois
    Les Grandes Roses
    0
    Inauguré en 1965, cet hippodrome est construit en remplacement de celui du Tremplay, fermé en 1967 pour être transformé en parc inter-départemental. Reconnu mondialement pour sa formation au trot, ses trois anneaux accueillent plus de 1500 chevaux pour les qualifications annuelles, à l'ombre du château de Grosbois.
  • Place
    Hippodrome de Longchamp
    Bois de Boulogne
    0
    Inauguré en 1854 par Napoléon III sur les terres de l'ancienne abbaye de Longchamp, l'hippodrome est célèbre pour accueillir les Grand Prix de Paris, d?Ispahan et de l?Arc de Triomphe. Si Longchamp inspire aujourd?hui le luxe et le raffinement au travers d?une marque de sacs à main, il a servi de gigantesque enclos à bestiaux durant la Première Guerre Mondiale, où les éleveurs fuyant l?ennemi pouvaient y entreposer leur bétail. Entre dentelles, Solidays et cheptel, à Longchamp, le glamour est dans le pré !
  • Place
    Hippodrome d'Auteuil
    Bois de Boulogne
    0
    Inauguré en 1873, il est considéré comme l'hippodrome de référence pour les courses d'obstacles comme les haies ou les « steeple-chase ». D'où les noms des grands prix qui s'y déroulent : la Grande Course de Haies d'Auteuil et le Grand Steeple-Chase de Paris. Et aussi les JO de 1924. Cette course « c'est pas du gâteau », c'est même un véritable parcours du combattant : doubles barrières, murs de pierres, rivières, talus en terre? Pour les canassons c'est l'enfer !
  • Place
    Hippodrome de Saint-Cloud
    Saint-Cloud
    0
    Inauguré en 1901, il est aussi appelé « hippodrome du Val d'Or ». Construit par Edmond Blanc dans un style « so British », il accueille les épreuves de polo des JO 1924, et est depuis 1986 inscrit aux monuments historiques. Deux célèbres courses de galop y ont lieu : le Grand Prix de Saint Cloud et le Critérium de Saint Cloud. Un projet de construction de logements sociaux menaçait le site de destruction, mais jugeant que cette idée ne valait pas un clou, les élus locaux ont cloué le bec des promoteurs.
  • Place
    Hippodrome de Maisons-Laffitte
    La Grande Défense
    0
    Inauguré en 1878, à l'instigation de Joseph Oller, fondateur du PMU, du Moulin-Rouge et de l'Olympia. Sa ligne droite de 2000 m est une des plus longues d’Europe. À plat longeant la Seine, cet hippodrome est idéal pour les entrainements au galop. Faute de budget, il risque néanmoins de fermer ses portes en 2018 au profit d’un vaste plan de modernisation de l’hippodrome de Longchamp ou comment Laffite rime avec faillite…
  • Place
    Hippodrome de Rambouillet
    La Grande Défense
    0
    Inauguré en 1880, l’hippodrome de Rambouillet est également appelé « hippodrome de la Villeneuve ». Bordé par la forêt de Rambouillet, cette dernière abrite depuis une quarantaine d’années une colonie de Wallabies de Bennett, qui se seraient échappés d’un parc sauvage à Emancé. Si vous trouvez que les courses de chevaux sont has been, un créneau est à saisir avec ces marsupiaux !
  • Place
    Vélodrome de Saint-Denis
    Saint-Denis Ville
    0
    Le « Club Vélocipédique Dionysien » est fondé en 1892. Il inaugure en 1933 le vélodrome municipal de Saint-Denis, le plus ancien vélodrome de plein air encore en activité en Île-de-France. Rénové en 1984, 1999 et 2013, les champions ou ex-champions du monde se retrouvent en juin depuis 30 ans pour le Grand prix international de vitesse de Saint-Denis. Ce qui n'empêche pas la piste d'accueillir chaque mardi des compétitions gratuites pour tous le reste de l'année.
  • Place
    Vélodrome d'Aulnay-sous-Bois
    La Grande Forêt
    0
    Le stade vélodrome d'Aulnay-sou-Bois est inauguré en 1936. Aulnay a beau être en bois, sa piste est elle en ciment de 454 mètres de long pour 7 de larges. Gérée par l'Entente Cycliste d'Aulnay, elle accueille depuis des compétitions de cyclisme sur piste.
  • Place
    Parc des Sports de la Croix de Berny
    Les Grandes Roses
    0
    Le Parc des sports de la Croix de Berny, conçu par l'ingénieur Gaston Vrolixs, ouvre à partir de 1931 à l'usage de l'Union sportive me?tropolitaine des transports, soit les employés de la RATP et les « Enfants du Métro ». Ce n'est qu'en 1940 qu'une piste vélodrome de 10 000 spectateurs est bâtie dans son enceinte, calquée sur la piste Vigorelli de Milan, pour voir les grandes heures du cyclisme anthonien. Si tout le monde peut désormais y faire du sport, le vélodrome a lui disparu en 1994.
  • Place
    Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines
    La Grande Défense
    0
    Inauguré en 2014, le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines est le siège de la fédération nationale de cyclisme, et le centre d'entrainement de l'équipe de France. Imaginé au début du millénaire, il faisait parti de la candidature olympique de Paris pour les jeux de 2012, mais fut maintenu malgré l'échec de celle-ci. Outre l'enceinte de 6 000 spectateurs, le site de 15 hectares inclus la 1e arène BMX d'Europe, un restaurant et des logements. Pourvu que ça roule !
  • Place
    Base de Loisirs de Cergy-Pontoise
    La Grande Défense
    0
    La base de loisirs de Cergy-Pontoise se compose de plus de 250 hectares d'eau et de verdure, offre un large éventail d'activités adaptées à tous les âges, et ce toute l'année. Avec ses six magnifiques étangs, ce site est un paradis pour les sports nautiques. Si tu veux pêcher, tu peux. Si tu veux chiller, tu peux. Si tu veux dormir sur place, tu peux aussi ! Et si tu es plutôt branché sports extrêmes et sensations fortes, le VertigoFly t'attend !
  • Place
    Base de Loisirs de Jablines-Annet-sur-Marne
    La Grande Forêt
    0
    Cette petite base située entre Paris et Disneyland est un peu ma madeleine. Heureusement pour toi, elle est maintenant plus propre et plus jolie qu'à une époque. Cet espace est super pour mettre les pieds dans l'eau (et non dans la vase comme dans les années 90), pique-niquer avec des potes et en famille, prendre des coups de soleil (effet du micro-climat de Disneyland ^^) et refaire le monde !
  • Place
    Base de Loisirs de Vaires-sur-Marnes-Torcy
    La Grande Forêt
    0
    Sur cette base UCPA, il y a un magnifique plan d'eau. Aviron, voile, planche à voile sont maîtres en la demeure. Il y a aussi des pistes pour faire du vélo et du roller. Et à l'intérieur, il y a plusieurs terrains pour jouer au badminton. Tu l'auras compris, BP pense à ta forme physique ! Et il y a aussi un poney club pour les tout-petits. Le must ? Faire le combo visite de la cité Meunier avec le siège de Nestlé, et sport à la base de loisirs ! Ha et il devrait accueillir les épreuves d'aviron des JO 2024.
  • Place
    Base de Loisirs de Créteil
    Les Grandes Roses
    0
    On vient à la base de loisirs de Créteil pour se promener, à pieds ou à vélo, courir, laisser les enfants se dépenser à l'air libre parce qu'ils ne tiennent plus à l'intérieur, pique-niquer et profiter du calme de la banlieue tout en ayant le métro à quelques pas. Parfait pour un raid estival, en somme !
  • Place
    Base de Loisirs de Bois-le-Roi
    Les Grandes Roses
    0
    Située sur les bords de Seine, avec un accès direct à la forêt de Fontainebleau, cette base de loisirs t'attend pour des moments de détente, de sport et de loisirs en famille, ou entre amis. Parfait pour un raid BBQ ! Et en plus, y'a un poney club ! Aucun jeu de mots ne sera fait avec le nom de la commune. Non, vraiment, n'insiste pas !
  • Place
    Base de Loisirs de Port-aux-Cerises
    Les Grandes Roses
    0
    Avec un nom aussi poétique, cette base mérite que tu y fasses un tour. Il y en a naturellement pour tous les goûts. Balade, baignade (avec piscine à vagues), mini-golf, poneys (on peut toujours compter sur eux), accrobranche, petit train et aire de plaisance ! Et tu sais quoi ? La base est desservie par les RER C et D. Elle est pas belle, la vie ?
  • Place
    Base de Loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
    La Grande Défense
    0
    Entre parcours aventure, mini-golf, équitation, baignade et piscine à vagues ou encore tyrolienne géante, tu as l'embarras du choix pour les activités. Les enfants pourront profiter des animaux de la ferme pendant que les adultes prepareront de quoi festoyer ! Pas loin, il y a la rigole du Grand Lit, ça vend du rêve, non ? Bon check !
  • Place
    Base de Loisirs du Val-de-Seine
    La Grande Défense
    0
    Val de Seine 78 bénéficie d'un cadre exceptionnel, dans un environnement privilégié. Plage, sentiers, panoramas, forêts, promenades où l'eau et la nature se rejoignent en un lieu d'une beauté remarquable te garantissent un réel moment de détente et de plaisir. L'endroit parfait pour aller faire ton yoga, promener ton chien, chiller entre amis et refaire le monde (encore et toujours).
  • Place
    Stade de la Croix-Catelan
    Bois de Boulogne
    0
    Au sein du Bois de Boulogne, le Parc aux Biches, avec sa piste en herbe d'un peu moins de 500m et un chalet servant de vestiaire, s'avère être un terrain idéal pour le Racing Club de France qui en acquiert la concession. Le site de la Croix Catelan est né le 26 février 1886 et accueille les épreuves d'athlétisme des JO de 1900. Cette croix tient son nom de Guillaume Catelan, troubadour, page de la Reine Jeanne de Navarre, qui une nuit de Noël a trouvé ici la mort en cueillant des fleurs. #CestBeau
  • Place
    Société sportive de l'Île de Puteaux
    Puteaux
    0
    L'île de Puteaux est en réalité deux îles, réunie avec l'île du pont appartenant à Neuilly. La Société sportive de l'Ile de Puteaux, fondée en 1873, par le Vicomte Léon de Janzé, est l'un des tous premiers clubs de tennis en France. Les compétitions de tennis des JO de 1900 se sont déroulées sur l'île, sur des courts en terre battue. Avec le golf, le tennis est la seule épreuve sportive qui est alors ouverte aux femmes.
  • Place
    Cercle de la Voile de Paris
    La Grande Défense
    0
    Créé en 1858 sous le nom du Cercle des Voiliers de la Basse Seine, le Cercle de la Voile de Paris sous sa forme actuelle naît de la fusion de ce dernier avec le Cercle des Yachts de Paris en 1868. À sa fondation, le club était basé sur le bassin d'Argenteuil. Son siège est situé aux Mureaux depuis 1893. Sa base, le plan d'eau de Meulan, sur la Seine a été le site d'épreuves de voile aux JO de 1900 et de 1924. De nombreux artistes ont fréquenté le Cercle : Monet, Manet, les frères Caillebotte, Sisley.
  • Place
    Piscine Georges Vallerey
    Saint-Fargeau
    0
    Construite à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 1924, la piscine des Tourelles fut la piscine du siège de la Fédération française de natation. C'est aussi la première ayant un bassin dédié à la natation synchronisée. La piscine prend en 1959 le nom de Georges Vallerey, croix de guerre pour avoir sauvé des marins en 1943, recordman du 3×100 m trois nages, mort de néphrite à 26 ans. Ses douches et vestiaires sont non mixtes. Vous pouvez alors être nu(e)s, bien que ce soit interdit. Petit(e)s coquin(e)s.
  • Place
    Stade Marville
    Saint-Denis Ville
    0
    L'hippodrome de Marville est inauguré en 1921? mais ne verra que des courses de lévriers de 1928 à 1930. Le terrain est réutilisé pour devenir un centre sportif en 1932. Aux normes pour la Ligue 2 de football, il accueille de temps en temps le Red Star, le Paris Football Club, l'UJA Alfortville, une demi-finale de Coupe de la Ligue en 2000 et les matchs européens de l'équipe de football américain du Flash de La Courneuve. Modernisé, sa piscine devrait accueillir les épreuves de water-polo des JO 2024.
  • Place
    Stade Pershing
    Bois de Vincennes
    0
    Le stade fut construit par les YMCA des Etats Unis sur un terrain cédé par la France et inauguré en 1919. Son nom est dédié à John J. Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain durant la 1ère Guerre Mondiale. Le stade accueille des rencontres de football et de rugby à XV lors des Jeux de 1924, et les premiers matchs de rugby à XIII de France en 1933. Reconstruit en 1960 en complexe sportif, l'un de ses terrains est dédié au baseball. La boucle est bouclée. “It's fun to stay at the YMCA !”
  • Place
    Golf national
    La Grande Défense
    0
    Tu sais lire wikipédia et écrire des trucs drôles ? BattleParis a besoin de toi ! Envoie-nous un mail à contact@battleparis.com et gagne la médaille « Gratte-Papier ». Les règles d'or : 1. 512 caractères maximum, 2. Commencer par la toponymie du lieu, 3. Poursuivre dans l'ordre chronologique, 4. Terminer par une jeu de mot pourri. Parce que les jeux de mots pourris, c?est notre grande passion <3