• Place
    Palais de Justice de Paris (Cour de cassation, Cour d'Appel, Tribunal de Grande Instance & Tribunal pour Enfants)
    Île de la Cité
    0
    Le Palais de Justice est le successeur direct de la curia regis, la cour du roi, dont est issu le parlement de Paris, servant au Moyen-âge de juridiction. Installé dans le Palais de la Cité, il est remplacé par Napoléon par la Cour de Cassation. La construction du Palais de Justice par dessus l'ancien palais, initié en 1830 et interrompu par les incendies de la Commune, devra attendre le début du 20e pour terminer les plans de Joseph-Louis Duc et Honoré Daumet. Et maintenant tout déménage Porte de Clichy !
  • Place
    Tribunal de Commerce de Paris
    Île de la Cité
    0
    Les tribunaux de commerce d'aujourd'hui sont les héritiers d'une longue tradition. Lors des grandes foires du Moyen Âge, les commerçants élisaient déjà ceux d'entre eux qui seraient institués juges afin de régler les litiges entre commerçants. La première juridiction consulaire de Paris date de 1563. Bâti sur l'ancienne église Saint-Barthélémy datant de 966, remplacée par le « Bal du Prado » à la Révolution, le tribunal actuel fut construit en 1865 par Antoine-Nicolas Bailly, par ordre de Napoléon III.
  • Place
    Cour des comptes (Palais Cambon)
    Vendôme
    0
    Le Palais Cambon a été édifié pour loger la Cour des comptes française. La Cour s'installera dans les lieux en 1912. Les façades et toitures de tous les bâtiments, ainsi que les pièces à décor du premier étage et l'escalier d'honneur avec sa rampe en fer forgé, ont été inscrits aux monuments historiques par arrêté du 18 mai 1993. La Cour des comptes a pour mission de s'assurer du bon emploi de l'argent public, d'en informer les citoyens, d'émettre des recommandations pour lutter contre le gaspillage.
  • Place
    Cour Administrative d'Appel de Paris
    Saint-Paul
    0
    En 1243 les abbés de Chaalis bâtissent ici un petit hôtel. Cédée en 1654 à Pierre de Beauvais, il est reconstruit et agrandit pour sa femme Catherine Bellier, femme de chambre d'Anne d'Autriche qui aurait dépucelé Louis XIV. Jean Orry, fournisseur des armées, l'achète en 1706, et le jeune Mozart y séjourne en 1764. Confisqué par Vichy en 1943, il sert de logement locatif jusqu'en 1985. Fortement déterié, il est restauré en 2004 par Bernard Fonquernie, et accueille la Cour administrative d'appel de Paris.
  • Place
    Tribunal Administratif de Paris (Hôtel d'Aumont)
    Saint-Paul
    0
    L'hôtel d'Aumont est un hotel particulier. En 1644 que Michel-Antoine Scarron, conseiller du roi, gouverneur de Paris à l'avènement de Louis XIV, le fait abattre et le remplace par l'hôtel actuel. Quatre autres ducs d'Aumont habitent successivement l'hôtel jusqu'en 1742. Entre 1824 et 1859, l'hôtel d'Aumont héberge des internes du lycée Charlemagne. En 1938, l'hôtel est racheté par le département de la Seine. Le tribunal administratif de Paris s'y installe en 1959.
  • Place
    Conseil supérieur de la magistrature (Hôtel Moreau)
    Opéra
    0
    L'hôtel Moreau est construit en 1797 par François-Nicolas Trou dit Henry, pour Joseph Lakanal. Député à la Révolution, 24 000 écoles primaires seront construites à son instigation, ainsi que les premières écoles normales supérieures. C'est dans cet hôtel que fut préparé le coup d'État du 18 Brumaire marquant la fin du Directoire, et de la Révolution française. L'hôtel est acquis par la Banque française du commerce extérieur en 1958, et est depuis 2013 le siège du conseil supérieur de la magistrature.
  • Place
    Cité Judiciaire de Paris
    Cardinet
    0
    La Cité Judiciaire de Paris est un projet architectural destiné à abriter, la Maison de l'Ordre des Avocats, le tribunal d'instance issu de la fusion des tribunaux d'instance répartis dans chacun des vingt arrondissements de Paris, le tribunal de grande instance de Paris, ainsi que la Direction régionale de la police judiciaire. Le nouveau palais de Justice de Paris a été dessiné par l'architecte Renzo Piano. Par sa transparence, sa clarté, sa précision; ce bâtiment peut aspirer à une valeur symbolique !
  • Place
    Défenseur des droits & Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL)
    École Militaire
    0
    La CNIL et le Défenseur des droits s'installent tous deux en 2016 dans le bâtiment contruit en 1931 par André Ventre pour le ministère de la Marine Marchande, tout juste restauré. Après l'Allemagne en 1971 et la Suède en 1973, la France est le 3e pays au monde à se doter d'une loi Informatique & Libertés, concrétisée par la mise en place de la CNIL en 1978. Le Médiateur de la République est lui créé en 1973, inspiré du defensor civitas de la Rome antique, et est remplacé en 2011 par le Défenseur des droits.
  • Place
    Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (HADOPI)
    Plaisance
    0
    HADOPI est une autorité publique indépendante française créée par la loi Création et Internet de 2009. Elle est composée d'un collège et d'une commission dont les missions principales sont relatives à la protection sur Internet des intérêts des titulaires de droits d'œuvres protégées au titre de la propriété intellectuelle. En gros, c'est la loi qui autorise la chasse aux pirates et qui les sanctionne. Te souviens seulement de Napster mon Ami(e) ?
  • Place
    Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)
    Necker
    0
    L'ARCEP est une autorité administrative indépendante chargée de réguler les communications électroniques et les postes en France. Entrée en fonction le 5 janvier 1997 sous le nom d'Autorité de régulation des télécommunications (ART), elle voit ses compétences étendues au secteur postal le 21 mai 2005 avec l'entrée en vigueur de la loi de régulation des activités postales. Cette autorité a pour mission de controler la quatilé et la couverture des services mobiles, la qualité d'accès à Internet ...
  • Place
    Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)
    Beaugrenelle
    0
    La Tour Mirabeau a été conçue par Le Maresquier & Heckly en 1972. Elle accueille le siège du CSA, autorité administrative indépendante créée par la loi en 1989. Elle a pour mission la protection des mineurs, le respect de l'expression pluraliste des courants d'opinion, l'organisation des campagnes électorales, la rigueur dans le traitement de l'information, l'attribution des fréquences aux opérateurs, le respect de la dignité de la personne humaine, et la protection des consommateurs.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Bobigny
    Bobigny
    0
    Le Barreau de la Seine Saint Denis a été créé le 16 septembre 1972. En mars 1987, le Palais de Justice est inauguré. Au moment du "procès de Bobigny", le TGI n'a qu'une compétence restreinte (Tribunal des affaires de sécurité sociale et un Tribunal pour enfants). En 2012, le nouveau palais de justice comporte un TGI, un Tribunal des Mineurs, une Cour d'Assises, un Tribunal de Commerce, une salle des Pas Perdus traitée avec des éléments végétaux qui se retrouvent aussi sur toutes les terrasses accessibles.
  • Place
    Tribunal de Commerce de Bobigny
    Bobigny
    0
    En 2010, la ville de Bobigny se dote d'un nouveau Tribunal de Commerce partageant ses nouveaux espaces avec le Conseil des Prud'hommes. L'édifice donne à lire des volumes clairs et épurés au service d'une atmosphère calme et sereine propice à l'institution de justice. Le tribunal de commerce tranche, de manière générale, les litiges entre commerçants ou entre commerçants et sociétés commerciales, et ceux qui portent sur les actes de commerce.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Pontoise
    La Grande Plaine
    0
    Le palais de justice de Pontoise regroupe sur 11 000 m2 les services judiciaires du Val-d'Oise. Il comprend le tribunal de grande instance, le tribunal d'instance, le tribunal de commerce et le conseil de prud'hommes. Inauguré en 2004-2005, il a été conçu par l'architecte Henri Ciriani. Le palais de justice s'appuie sur une partie des anciens remparts de Pontoise. Le palais de justice domine la vallée de l'Oise puisqu'il est situé à un endroit stratégique, militairement parlant.
  • Place
    Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise
    La Grande Plaine
    0
    Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a été créé en 2000 pour lutter contre l'engorgement contentieux des tribunaux administratifs de Paris et de Versailles. A sa création et jusqu'au 31 octobre 2009, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise était compétent sur les départements de Seine-Saint-Denis et du Val d'Oise. Depuis le 1er janvier 2010, sa compétence territoriale comprend les départements du Val d'Oise et des Hauts-de-Seine.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Melun
    Les Grandes Roses
    0
    L'architecte Françoise-Hélène Jourda est une des premières à militer en France pour la prise en compte de l'écologie dans la construction. Elle a construit notamment l'université de Marne-la-Vallée (1992), le palais de Justice de Melun (1994), les serres du Jardin botanique de Bordeaux (1999)… En métal et en verre, le Tribunal de Grande Instance a été construit dans le cadre de la zone d'aménagement concerté, sur le site de l'ancienne Brasserie Grüber.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance d'Évry
    Les Grandes Roses
    0
    Le Palais de Justice d'Evry est implanté dans un quartier de centre-ville construit dans les années 60-70 marqué par la présence de plusieurs administrations dont la Préfecture d'Evry et l'hôtel du département. Il s'agit d'un bâtiment en structure béton ; façades béton apparent et menuiseries extérieures métalliques qui s'inscrit dans l'esprit de l'architecture contemporaine de l'époque. En gros : ce batiment ressemble à une prison mais sans les barreaux et avec un auvent affreux.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Créteil
    Les Grandes Roses
    0
    L'actuel Palais de justice fut construit entre 1976 et 1978. Il fut conçu par les architectes Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut, et symbolise par sa forme le livre de la loi et la balance de la justice. C'est depuis lors l'un des plus actifs de France. Éric Halphen y officia comme juge d'instruction de 1989 à 2002. Parmi les principales affaires qui y furent traitées, citons l'affaire Sohane Benziane, l'affaire des HLM de Paris ou l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine.
  • Place
    Tribunal de Commerce d'Évry
    Les Grandes Roses
    0
    Le Tribunal de Commerce d'Evry est à deux pas du Palais de Justice d'Evry. Implanté dans un quartier du centre-ville construit dans les années 60-70 marqué par la présence de plusieurs administrations dont la Préfecture d'Evry et l'hôtel du département, cet ensemble compose le centre administratif de ville employant plus de 13 000 agents de la fonction publique. C'est pas très joli dans le coin alors pose tes coeurs et remonte sur ton cheval mon ami(e).
  • Place
    Tribunal de Commerce de Créteil
    Les Grandes Roses
    0
    Le Tribunal de Commerce tranche les litiges entre commerçants ou entre commerçants et sociétés commerciales, et ceux qui portent sur les actes de commerce. C'est aussi là qu'on enregistre sa société, qu'on obtient son extrait K-Bis et qu'on dépose son bilan annuel. Alors quoi de mieux que de s'installer à deux pas de Créteil Soleil qui a ouvert ses portes en 1974 ? Histoire de faciliter les démarches des uns et des autres et d'aller shopper !
  • Place
    Tribunal Administratif de Melun
    Les Grandes Roses
    0
    Le Tribunal administratif de Melun a été créé en 1996, pour soulager les tribunaux administratifs de Paris et de Versailles. Le bâtiment se situe à l'emplacement d'un ancien couvent des Carmes implanté à Melun depuis le début du XIIIème siècle. Les moines ont quitté les lieux à la Révolution et la chapelle a été transformée en théâtre. Les locaux actuels datent, pour l'essentiel, d'une reconstruction de 1876.
  • Place
    Tribunal Administratif de Montreuil
    Montreuil
    0
    Le Tribunal administratif de Montreuil, créée en 2009, est né du constat de la surcharge de travail du tribunal administratif de Cergy-Pontoise qui gérait les affaires relevant du Val-d'Oise et Seine-Saint-Denis, et notamment le fort taux de contentieux de l'aéroport de Roissy. Le TA de Montreuil gère environ 8 000 à 10 000 affaires par an. L'immeuble moderne de trois étages accueille aussi deux services du Conseil d'État.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Meaux
    La Grande Forêt
    0
    Le palais de justice de Meaux a ouvert ses portes le 6 février 1986. À l'époque, la cité judiciaire avait été inaugurée par Robert Badinter, garde des Sceaux. C'est en 1884 que le précédent palais de justice avait été édifié à Meaux, rue des Cordeliers, en centre-ville. Le TGI de Meaux répond aux besoins de 670 000 habitants, ce qui le place au 14e rang des TGI de l'Hexagone.
  • Place
    Tribunal de Commerce de Meaux
    La Grande Forêt
    0
    Le Tribunal de Commerce se trouve à deux pas du Palais de Justice qui a ouvert ses portes il y a plus de 30 ans. L'activité de ce tribunal ne cesse d'augmenter du fait de la forte attractivité et maturité économique de la zone de Marne La Vallée. On dénombre en effet pas moins de 4 722 créations de sociétés en 2016 contre 4170 en 2015. Les Centres commerciaux Bay1/Bay2 et Val d'Europe/Vallée Shopping ainsi que Disneyland doivent y être pour quelque chose.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Nanterre
    Nanterre
    0
    Le Palais de Justice de Nanterre est le deuxième tribunal de France. Le Tribunal de Grande Instance a été construit en 1973 en bordure Ouest du quartier de la gare de Nanterre Préfecture. L'activité était et reste tellement intense qu'une extension a été construite non loin du site principal en 1996. J'ai cherché mon Ami mais je n'ai rien trouvé sur l'architecte à l'origine de cette constrution faite de béton et de vitres dans la prolongation des immeuble de La Défense.
  • Place
    Tribunal de Grande Instance de Versailles
    La Grande Défense
    0
    Le TGI tranche les litiges civils opposant des personnes privées (physiques ou morales) qui ne sont pas spécialement attribués par la loi à une autre juridiction civile (tribunal d'instance, conseil de prud'hommes…) ainsi que les litiges civils qui concernent des demandes supérieures à 10 000 euros. Ce tribunal se trouve dans la "patte d"oie" du Chateau de Versailles formée par les trois grandes avenues et qui sépare les deux quartiers historiques de la ville que sont ceux de Notre-Dame et Saint-Louis.
  • Place
    Cour Administrative d'Appel de Versailles
    La Grande Défense
    0
    La Cour administrative d'appel de Versailles est la juridiction d'appel des décisions rendues par les tribunaux administratifs de Versailles, Montreuil et Cergy-Pontoise. Créé en 2004 pour soulager la CAA de Paris, menacée d'engorgement, c'est la plus récente des cours administratives d'appel françaises. La cour est composée de vingt-huit magistrats, siégeant au sein de sept chambres. Son président est Terry Olson, conseiller d'État.
  • Place
    Cour d'Appel de Versailles
    La Grande Défense
    0
    La cour d'appel de Versailles a été créée (décret du 24.12.1975) par démembrement de la cour d'appel de Paris qui souffrait de retards chroniques. Elle occupe depuis l'origine les anciennes écuries de la Reine. Celles-ci furent d'abord celles du roi Louis XIV qui acquit le terrain en 1672 pour construire une écurie. Mais, dès 1682, Louis XIV fit bâtir d'autres écuries face au château, plus vastes et plus commodes. Il fit alors don de ses anciennes écuries à son épouse Marie-Thérèse d'Autriche.
  • Place
    Tribunal de Commerce de Versailles
    La Grande Défense
    0
    Le Tribunal de Commerce tranche les litiges entre commerçants ou entre commerçants et sociétés commerciales, et ceux qui portent sur les actes de commerce. C'est aussi là qu'on enregistre sa société, qu'on obtient son extrait K-Bis et qu'on dépose son bilan annuel. Celui de Versailles se trouve à quelques pas du Chateau. De ce fait, son architecture épouse parfaitement ceux des batiments voisins : ENS d'Architecture, Musée des carroses, Place d'armes, Cour d'honneur, Chapelle Royale et Château.
  • Place
    Tribunal Administratif de Versailles
    La Grande Défense
    0
    Le Tribunal administratif de Versailles est compétent pour le contentieux des départements de l’Essonne et des Yvelines.Toutefois, les affaires relevant du département des Hauts-de-Seine enregistrées avant le 1er janvier 2010, au tribunal administratif de Versailles, restent de sa compétence. Il compte huit chambres dont deux chambres de contentieux fiscal et six chambres de contentieux général. Si le coeur t'en dit, entre donc dans sa jolie cour pavée.
  • Place
    Autorité des marchés financiers (AMF)
    Richelieu
    0
    L'AMF est installée en regard du Palais Brongniart, où avant internet se hurlaient les échanges de parts de sociétés, ainsi récompensées de savoir tirer le meilleur jus de leurs clients et salariés. Elle réglemente les outils de placement financier et sanctionne en cas de triche. Les trilliards d'euros d'épargne des français circuleraient en assez bon ordre puisque l'AMF infligeait moins de 10 millions d'euros d'amendes en 2016. Certes, les cas les plus graves sont traités au Parquet National Financier.
  • Place
    Autorité de régulation des jeux en lignes (ARJEL)
    Vaugirard
    0
    Petite administration controversée, elle n'existe que depuis 2010 et comme toute nouveauté à tâtons ne fera peut-être pas long feu. Elle encadre l'offre de jeux d'argent sur internet, pour essayer de protéger les joueurs. On dit bien essayer, car internet c'est ouvert de partout et puis c'est toujours difficile de protéger les gens contre eux-mêmes et puis les finances du régulateur sont les premières intéressées et donc peut-être pas si protectrices au fond. Parce que vous le voulez bien ?